André Duncan en action.

Louis Luncheonette en cocktail

Le mixologue André Duncan amènera un peu des restaurants Louis Luncheonette avec lui à Paris, en France, pour une compétition internationale de cocktails. Le professionnel des boissons sans alcool présentera aux juges un cocktail à saveur de poutine... constitué avec des frites de chez Louis et du fromage Coaticook.

C’est dans les glaçons que le goût du restaurant sherbrookois sera le plus prononcé. En effet, le cocktail sans alcool doit être à base de jus Caraïbos, qui n’est pas encore disponible au Québec. « Je voulais vraiment faire une poutine sans alcool. Comme je dois utiliser un de leurs jus, j’ai décidé de prendre celui à la banane, car c’est la plus grosse exportation de la marque. Je suis allé chercher le lactosérum de la Laiterie Coaticook, je l’ai mélangé avec les frites chaudes non salées et sans vinaigre dans un malaxeur super performant, je l’ai filtré pour enlever un maximum de matière solide, je l’ai mis dans des moules, je l’ai congelé et je l’ai coupé en juliennes. Ça goûte vraiment les frites », se réjouit le mixologue.

André Duncan est donc allé chez Louis pour demander au propriétaire d’embarquer avec lui dans l’aventure. « Quand je suis allé voir le propriétaire des restaurants Louis, Pierre Ellyson, pour lui faire une offre de partenariat, je lui ai fait goûter les glaçons aux frites et son attitude a changé du tout au tout. C’est là qu’il a compris à quel point j’étais sérieux dans ma démarche. »

« Il a trouvé ça intéressant, poursuit-il. Il était content que je considère que Louis représente les Sherbrookois. Quand il a vu que j’étais capable d’adapter le menu qui n’a pas changé depuis des décennies et que j’étais capable de le présenter comme ça, ça lui a donné le goût d’embarquer. »

Une crème glacée salée faite avec le petit lait du fromage en grains Coaticook viendra couronner le cocktail, qui pourra être dégusté avec une paille en métal soudée avec une fourchette.

Est-ce que les Sherbrookois pourront goûter à cette boisson sans alcool ? « Je vais faire mon gros possible. Je pourrais en refaire, en prenant le temps de faire mon propre jus de banane. Je ne sais pas si je pourrais les mettre sur un menu vu la complexité de la chose, mais je vais regarder à mon retour si je peux en faire pour une centaine de personnes », assure M. Duncan.

La création, qui s’appelle Trio numéro 2, extra poutine, est inspiré de ce même trio chez Louis, qui est composé d’un hamburger, d’une frite (poutinée) et d’une boisson gazeuse (la boisson). Une radio Bluetooth déguisée en hamburger, qui diffusera des remix de morceaux de Vivaldi, viendra compléter le trio.

Un autre, une boisson alcoolisée cette fois, sera également présenté aux juges. Composée entre autres d’eau d’érable gazéifié, l’invention, qui s’appelle le Sherbroot Beer, est inspirée par la root beer.

La compétition se tiendra les 28 et 29 mai prochains à Paris.