La Tribune
Les ambulanciers paramédicaux dénoncent l’inaction du gouvernement en ce qui concerne le manque de personnel et la conversion des horaires de faction en horaire à l’heure. Sur la photo, Lucie Longchamps, vice-présidente des secteurs privés de la FSSS-CSN, Jean Gagnon, président du secteur préhospitalier de la FSSS-CSN, et Christian Beaudin, président du syndicat des paramédics de l’Estrie.
Les ambulanciers paramédicaux dénoncent l’inaction du gouvernement en ce qui concerne le manque de personnel et la conversion des horaires de faction en horaire à l’heure. Sur la photo, Lucie Longchamps, vice-présidente des secteurs privés de la FSSS-CSN, Jean Gagnon, président du secteur préhospitalier de la FSSS-CSN, et Christian Beaudin, président du syndicat des paramédics de l’Estrie.

L’impatience gagne les paramédics

Catherine Brousseau-Carnevale
Catherine Brousseau-Carnevale
La Tribune
Deux ans après la dernière négociation des conventions collectives dans le secteur préhospitalier du Québec, les ambulanciers paramédicaux sont toujours en colère. Ils déplorent l’inaction du ministère de la Santé concernant les horaires de faction et le manque de personnel.