La machinerie s’est activée de manière symbolique, mardi, pour lancer les travaux de démolition sur la rue Wellington Sud.
La machinerie s’est activée de manière symbolique, mardi, pour lancer les travaux de démolition sur la rue Wellington Sud.

L’Hôtel Wellington croule sous le pic des démolisseurs

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Symboliquement, la machinerie s’est mise en marche mardi devant des dizaines de curieux, dont une poignée d’élus municipaux, pour lancer la démolition de l’Hôtel Wellington. Ayant à peine arraché quelques briques pour cette activité protocolaire, la pelle mécanique a amorcé la réelle déconstruction dès 8 h 30 mercredi matin.

« Ce sera un des plus gros projets que Sherbrooke aura vu. C’est un projet majeur et nous pensons que ce sera le début de quelque chose de grand. Il faut prévoir deux semaines de démolition. Ensuite, il y aura toute la construction d’un stationnement étagé sur lequel se trouveront deux bâtiments de six et dix étages. L’un d’entre eux recevra le Quartier général qui regroupera tous les organismes de développement économique de la Ville. Dans l’autre, il y aura du résidentiel et des bureaux », résume Chantal L’Espérance, conseillère du district du Lac-des-Nations.

Rappelons que la rue Wellington Sud est fermée complètement pour la durée de la démolition. Elle sera rouverte à la circulation en direction sud seulement, par la suite, jusqu’en 2022, soit jusqu’à l’inauguration de l’Espace Centro du Quartier Well Sud. 

Le chantier sera clôturé. « La circulation piétonnière sera toujours permise », précise Mme L’Espérance.

La conseillère assure que les élus auraient tout fait pour préserver le bâtiment de l’Hôtel Wellington si cela avait été possible. « S’il avait été restauré comme il faut à travers les années, nous aurions sûrement fait quelque chose, mais les rapports nous disaient que nous ne pouvions plus rien faire avec cet édifice. Ce que nous avons conservé, ce sont des éléments architecturaux qui étaient intéressants à intégrer dans les nouveaux bâtiments. »

Pour Chantal L’Espérance, l’Hôtel Wellington a vu les années fastes de la rue Wellington. « On sait ce qui s’est passé avec le centre-ville au fil des années. Il faut vivre avec ce qui arrive et on sait qu’il y aura un rappel de l’hôtel dans ses années fastes. Quand les nouveaux bâtiments seront éclairés le soir, on pourrait voir l’hôtel dans ses belles années. »

Rappelons que le conseil municipal a voté pour des mesures d’atténuation, de manière à soutenir les commerçants de la rue Wellington qui subiront les travaux pendant deux ans. « Nous avons engagé une agente de liaison qui assurera une présence sur le terrain pour trouver les meilleures solutions pendant les travaux. »

Le maire Steve Lussier estime que le projet permettra de redonner vie au centre-ville.