La fameuse histoire de la République de l’Indian Stream pourra enfin être découverte par tous, un peu grâce à la participation des bénévoles Diane Lauzon-Rioux et Sylvie Cholette. Ce parcours historique comprend 16 sites d’interprétations situés dans deux côtés de la frontière.

L’histoire de l’Indian Stream révélée

Malgré qu’elle soit mystérieuse et des plus intéressante, l’histoire de la fondation en 1832 de la République indépendante de l’Indian Stream, à la frontière entre le Canada et les États-Unis, est toujours méconnue du grand public. Un parcours historique de 16 arrêts situés des deux côtés de la frontière raconte maintenant son histoire.

Bien peu de gens savent que, de 1832 à 1842, il y a eu un pays entre le Canada et les États-Unis. La frontière entre les deux jeunes pays n’étant pas officiellement déterminée, une soixantaine de familles loyalistes habitant les berges de l’Indian Stream ont décidé de fonder leur pays avec leurs propres lois. 

« Je voyageais assez souvent du côté américain et quand j’arrêtais à Pittsburgh, il y avait un panneau qui parlait de l’histoire de la République de l’Indian Stream, qui a beaucoup attiré mon attention, se souvient Diane Lauzon-Rioux, qui a été l’une des premières bénévoles à avoir l’idée de faire un parcours historique. On s’est rendu compte qu’il fallait faire quelque chose pour que l’histoire de la République soit connue ici, de notre côté de la frontière. »

Des 16 sites d’interprétation, sept se trouvent au Canada, soit à Saint-Malo, East Hereford, Saint-Herménégilde et Saint-Venant-de-Paquette et neuf sont aux États-Unis, dans la région de Pittsburgh.

« On a préparé un premier panneau à East Hereford il y a 10 ans, mais c’était très sommaire, poursuit-elle. Il y a quelques années, on a réalisé le potentiel culturel, historique et touristique attaché à l’histoire de la République, donc on a eu l’idée de faire un parcours historique qui comprend 16 sites d’interprétation. On savait que cette histoire devait être mieux présentée à la population. »

Chaque site d’interprétation permet d’en apprendre plus sur les enjeux qui ont mené à sa création, sa délimitation géographique et plusieurs autres faits intéressants quant à la période de 10 ans où la République fonctionnait comme une entité légale et politique indépendante. 

« En ayant un parcours qui traverse cinq municipalités, cela offre un prétexte pour visiter et découvrir mutuellement notre voisin en plus d’en apprendre sur cette fascinante histoire que nous avons en commun, a soutenu Simon Madore, préfet de la MRC de Coaticook. Il s’agit d’un premier projet où la MRC et les Américains ont travaillé en collaboration. Les organisations ont alors fait fi de la frontière pour offrir aux résidents et visiteurs un circuit culturel et historique mettant en valeur notre histoire commune. »

Faire rayonner la région

Bien que l’histoire de la République de l’Indian Stream a toujours été contée selon deux points de vue différents, Les Trois Villages et la Société d’histoire de Pittsburgh ont travaillé en étroite collaboration afin de faire ressortir les deux côtés de la médaille. 

« Ce projet est novateur et permettra de faire connaître une partie de l’histoire tout en diversifiant l’économie locale, a mentionné Marie-Claude Bibeau, députée de Compton-Stanstead. L’aide octroyée (50 000 $) servira à développer les attraits touristiques et culturels uniques des municipalités frontalières de la MRC de Coaticook. Elle se veut un appui à cette nouvelle initiative pour faire découvrir une partie importante de leur histoire encore trop méconnue. »

L’inauguration officielle du parcours aura lieu le 12 juillet. Il est possible de trouver de l’information additionnelle sur le parcours historique sur le nouveau site Web touristique de la Vallée de la Coaticook.