Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

L’Estrie redescend à 1000 cas actifs

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 est à la baisse pour une deuxième journée consécutive en Estrie, alors que 77 nouvelles personnes ont été déclarées positives à la COVID-19 mardi, tout comme 98 autres lundi.

L’Estrie suit la tendance de la province. Pour une deuxième journée de suite, le nombre de nouveaux cas rapportés mardi au Québec est sous la barre des 2000, soit 1934.

En Estrie comme au Québec d’ailleurs, il s’agit d’une baisse drastique de 25% moins de cas d’un seul coup.

Il faut s’en réjouir, mais « deux jours ne font pas le printemps. Il faut que ça dure », met en garde le directeur de la Santé publique de l’Estrie, le Dr Alain Poirier.

L’Estrie fait face à 53 éclosions en ce moment – en grande majorité dans des milieux hospitaliers, en CHSLD et dans les résidences pour aînés.

Cela contribue à mettre une très grande pression sur les hôpitaux universitaires de Sherbrooke, qui sont « sous très haute surveillance ».

La direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS doit aussi délester de nombreuses activités jugées non urgentes afin d’avoir les ressources nécessaires pour soigner toutes les personnes ayant besoin de soins urgents

La vaccination va bien

La vaccination va bien en Estrie, tient à souligner le Dr Alain Poirier. Mardi, 3942 Estriens avaient reçu une première dose des vaccins Pfizer ou Moderna. Ce sont soit des travailleurs de la santé, soit des résidents de CHSLD.

« La moitié de nos CHSLD ont été visités, et on prévoit avoir vacciné les 2500 résidents des 26 CHSLD à la fin janvier », explique le directeur de la Santé publique.

Le CIUSSS de l’Estrie-CHUS est prêt à vacciner aussitôt qu’il reçoit des doses. « Nous n’avons pas d’enjeux de personnel pour vacciner », souligne le Dr Poirier.

Des infirmières retraitées se sont notamment portées volontaires pour participer à l’effort de vaccination, comme plusieurs d’entre elles le font aussi chaque année pour la campagne de vaccination annuelle contre l’influenza.

Trois nouveaux décès

L’Estrie rapporte mardi trois nouveaux décès, portant le total à 215 décès depuis le début de la pandémie. Ceux-ci étaient des résidents des CHSLD Argyll et Saint-Vincent et de la Résidence Place Primevère dans le RLS de la Haute-Yamaska.

L’Estrie compte aujourd’hui très exactement 1000 cas actifs de COVID-19. Il y a plusieurs semaines que ce nombre était bien supérieur à 1000.

C’est dans les RLS (réseau local de services) de la Haute-Yamaska, du Haut-Saint-François et du Val-Saint-François que l’on retrouve maintenant le plus grand nombre de cas actifs.

Rappelons que les gens qui ne sont pas hospitalisés sont considérés comme guéris de la COVID-19 10 jours après leur diagnostic positif.