Le Centre de formation professionnelle 24-Juin sera prêt à temps pour offrir le nouveau programme accéléré de formation des préposés aux bénéficiaires qui sera partagées entre le terrain et les bancs d’école.
Le Centre de formation professionnelle 24-Juin sera prêt à temps pour offrir le nouveau programme accéléré de formation des préposés aux bénéficiaires qui sera partagées entre le terrain et les bancs d’école.

L’Estrie prête à former sa part de préposés aux bénéficiaires

Le gouvernement du Québec a lancé son opération de recrutement sans précédent, mardi, pour recruter 10 000 personnes désireuses de suivre une formation de trois mois pour devenir préposé aux bénéficiaires (PAB) dans les CHSLD. Les différents centres de formation professionnelle de la région seront appelés à faire leur part et se préparent à répondre à l’appel.

« Les délais pour se préparer sont courts, mais nous pourrions facilement partir quatre groupes cet été parce que nous avons plus d’espace dans nos locaux étant donné que nous offrons peu de cours durant la période estivale. Le programme sera bâti à partir de nos programmes déjà existants, alors nos enseignants maîtrisent déjà la matière », indique Chantal Bérubé, la directrice du Centre de formation professionnelle (CFP) 24-Juin et responsable du secteur santé.

En fin d’après-midi mardi, plus de 24 000 personnes avaient déjà soumis une demande d’admission pour cette toute nouvelle formation express offerte par le gouvernement Legault.

Est-ce qu’un tel engouement pour la formation rémunérée de PAB surprend la responsable du secteur de la santé au CFP 24-Juin? « Non, je ne suis pas vraiment surprise. Depuis le début de la pandémie, on a beaucoup parlé des besoins dans les CHSLD et on a beaucoup valorisé l’emploi de préposé aux bénéficiaires et les professions de la santé. Même dans nos inscriptions régulières, on sentait déjà un engouement pour les postes », indique Mme Bérubé.

Combien d’étudiants devront être formés en Estrie? Combien de postes seront attribués à la région sociosanitaire de l’Estrie? Comment seront sélectionnés les 10 000 étudiants sur les 24 000 candidatures déjà reçues et celles qui s’ajouteront sans doute? Ce sont pour le moment des questions sans réponse.

En point de presse, le premier ministre François Legault a affirmé qu’une liste sera éventuellement établie pour établir les besoins par région, sachant que certaines régions – comme celle de Montréal – ont des besoins beaucoup plus criants qu’ailleurs.

La Tribune a appris la semaine dernière que le CIUSSS de l’Estrie-CHUS a une pénurie de 300 préposés aux bénéficiaires, qui est compensée en ce moment par l’embauche d’environ 350 aides de service. La moitié de ces aides de service ont été embauchés à la suite de l’initiative Jecontribue.ca du gouvernement provincial.

« Les aides de service ne peuvent pas faire les mêmes tâches que les préposés aux bénéficiaires, mais les équipes se sont vraiment bien adaptées pour intégrer ce nouveau titre d’emploi », avait expliqué Josée Paquette, directrice des ressources humaines, des communications et des affaires juridiques au CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Les volontaires qui s’inscriront d’ici au 15 juin auront droit à une rémunération de 760 $ par semaine durant la formation, a expliqué le premier ministre lors du point de presse. Ceux qui réussiront cette formation auront ensuite accès à un emploi permanent à temps plein, un emploi à « 49 000 $ par année avec tous les avantages sociaux. Ce sont des conditions de travail qui sont avantageuses », a estimé François Legault. 


« Nous nous sommes déjà adaptés à la formation à distance. »
Chantal Bérubé

La formation qui prendra la forme d’une attestation d’études professionnelles (AEP) sera élaborée à partir du programme actuel d’assistance à la personne en établissement et à domicile, d’une durée normale de 870 heures. Le cours accéléré sera plutôt de 375 heures, partagées entre le terrain et les bancs d’école. 

« Nous nous sommes déjà adaptés à la formation à distance au cours des derniers mois, alors nous serons prêts pour la partie théorique qui devra être enseignée à distance », soutient Chantal Bérubé.

Les enseignants des programmes de santé au Centre de formation professionnelle 24-Juin sont habituellement en congé l’été. Mais ils ont déjà été sensibilités aux besoins accrus sur le terrain. « Nos enseignants seront présents », assure Mme Bérubé.

Dans la grande région de l’Estrie, plusieurs centres de formation professionnelle (CFP) offriront la formation en Estrie, soit le CFP 24-Juin dans ses pavillons de Sherbrooke, Magog et Windsor, le CRIFAP Coaticook, le CFP du Granit à Lac-Mégantic et le CFP Lennoxville (en anglais). Les personnes intéressées peuvent s’inscrire sur le site www.admissionfp.com et choisir le CFP de leur choix.