Pas moins de 177 Estriens ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 cette semaine, dont 37 seulement vendredi.
Pas moins de 177 Estriens ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19 cette semaine, dont 37 seulement vendredi.

L’Estrie frôle ses records

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
Les Estriens vivront leur première fin de semaine en zone orange, avec davantage de restrictions quant aux rassemblements à domicile et à l’extérieur. Le bilan de la dernière semaine est d’ailleurs plutôt lourd en Estrie : 177 Estriens ont reçu un diagnostic positif de la COVID-19, dont 37 seulement vendredi.

Il faut remonter jusqu’au début de la pandémie en Estrie pour retrouver des moyennes hebdomadaires aussi élevées, avec un pic à 223 cas dans la semaine se terminant le 3 avril.

Au Québec, le nombre de nouveaux cas a dépassé la barre du millier, alors qu’on en rapporte vendredi 1052.

Le nombre total de personnes infectées s’élève donc maintenant à 76 273 depuis le début de la pandémie.

Sept décès s’ajoutent au bilan — le total est donc de 5857 —, soit six survenus entre le 25 et le 30 septembre et un avant le 25 septembre. Aucun décès n’a été rapporté pour les 24 dernières heures.

Le nombre d’hospitalisations poursuit sa hausse, alors qu’on en compte 27 de plus comparativement à la veille, pour un total de 302. Parmi ces patients, le nombre de personnes se trouvant aux soins intensifs a augmenté de trois, et s’élève maintenant à 49.

Le mot d’ordre du gouvernement de François Legault est clair alors que s’amorce une belle fin de semaine aux couleurs de l’automne : peu importe la couleur de la zone où l’on habite, il faut éviter les contacts sociaux. « Ne vous demandez pas comment contourner les règles, demandez-vous comment vous pouvez vous assurer d’être toujours à deux mètres des autres », a martelé le premier ministre François Legault vendredi après-midi.

Poirier s’impatiente

Le directeur de la Santé publique de l’Estrie s’impatiente aussi face à ceux qui banalisent la menace du coronavirus. « La situation n’est pas prise assez au sérieux par la population », estime le Dr Alain Poirier.

« Si on regarde les chiffres en ce moment, ça monte aussi vite qu’en mars. On n’est pas loin du pire de ce que l’on a connu en mars », ajoute-t-il.

« Il y a sept critères pour changer de couleur, mais il y a du qualitatif dans tout ça… Un des critères, c’est l’incidence dans la population », rappelle le directeur de la Santé publique de l’Estrie.

L’objectif de l’Estrie est de rester sous la barre des 20 nouveaux cas par jour par un million d’habitants, ce qui signifie pour l’Estrie 10 nouveaux cas déclarés par jour pour sa population de 500 000 personnes. Dans les dix derniers jours, l’Estrie a une moyenne de 19 nouveaux cas déclarés par jour.

Dans les trois dernières semaines, l’Estrie affiche une moyenne d’au-delà de 20 nouveaux cas par jour.

Au palier orange, différentes nouvelles mesures s’ajoutent : rassemblements privés regroupant au maximum six personnes ou deux familles, un maximum de 25 personnes à l’intérieur et l’extérieur, maximum de six personnes par table dans les restaurants, bars, brasseries et tavernes, une personne par ménage est recommandée dans les commerces, visites des proches aidants apportant une aide significative et à des fins humanitaires dans les CHSLD…

L’objectif est clair, dit le premier ministre Legault : les Québécois doivent casser la vague et revenir aux paliers jaunes ouverts.

Aux quatre coins de l’Estrie

Trois des secteurs de l’Estrie ont été particulièrement touchés au cours de la dernière semaine : celui de Sherbrooke (45 nouveaux cas), celui du Granit (18 nouveaux cas) et celui de la Haute-Yamaska (86 nouveaux cas). Le CIUSSS de l’Estrie a effectué 9127 tests, soit un pourcentage de tests positifs de 1,9 %. Depuis le début de la pandémie, le CIUSSS maintient une moyenne de 2,1 % de tests positifs.

Le bilan des personnes décédées s’est stabilisé à 32 après le décès de cinq résidents du CHSLD de Lambton et d’un patient hospitalisé à l’Hôpital de Granby au cours des deux dernières semaines.

Suivi des éclosions

L’Hôpital de Granby vit de fortes tensions actuellement, alors que le centre hospitalier est aux prises avec des éclosions dans trois de ses départements. Jusqu’ici, le bilan est de 13 usagers et 15 employés infectés, ce qui a conduit au décès d’un patient.

« La direction du CIUSSS de l’Estrie-CHUS tient à rassurer la population de la Haute-Yamaska sur le maintien des services de santé et de services sociaux malgré les trois éclosions en cours à l’Hôpital de Granby. Bien que la pandémie actuelle et la survenue d’éclosions amènent une pression additionnelle sur les équipes, la population peut compter sur une communauté hospitalière dévouée », a indiqué le CIUSSS de l’Estrie vendredi.

La situation s’est par ailleurs stabilisée du côté du CHSLD de Lambton. Rappelons les chiffres : 22 des 29 résidents de l’endroit ont contracté la COVID-19, tout comme 21 employés, ce qui a conduit au décès de cinq des résidents de l’endroit.

Trois autres installations du CIUSSS de l’Estrie-CHUS sont présentement en « veille d’éclosion », c’est-à-dire qu’un cas (employé ou usager) a été déclaré positif sans propagation du virus dans le milieu : un département de l’Hôpital Fleurimont, du CHSLD d’Youville et du CHSLD Argyll.

Les écoles touchées

Du côté des écoles, des cas positifs ont été rapportés jeudi dans les écoles secondaires La Montée et Mitchell-Montcalm de Sherbrooke, ainsi qu’à la Polyvalente Montignac de Lac-Mégantic, de même qu’à l’école primaire Notre-Dame-du-Sacré-cœur à Weedon.

Le Centre 24–Juin, l’École internationale du Phare, l’école Le Goéland (éclosion), l’École secondaire de Bromptonville, l’école primaire des Bâtisseurs à Granby (éclosion), l’École Vision de Sherbrooke, Le Salésien (éclosion), le Cégep de Sherbrooke (éclosion) et le Collège Régional Champlain (éclosion), tous situés à Sherbrooke, ont toujours des classes fermées parce que des élèves déclarés positifs à la COVID-19 ont fréquenté les lieux, tout comme au Centre de formation professionnelle du Granit.