L’Estrie fracasse encore son record

Marie-Christine Bouchard
Marie-Christine Bouchard
La Tribune
La région de l’Estrie a encore une fois fracassé son record quotidien de nouveaux cas de COVID-19 avec l’ajout de 126 cas confirmés de COVID-19 au cours des 24 dernières heures, le jour même où la possibilité de faire des rassemblements dans la période de Noël a été annulée. Deux décès viennent également assombrir ce lourd bilan quotidien.

« Cette fois-ci, le virus il est partout à coté de vous», dit le Dr Horatio Arruda, directeur national de la Santé publique, en précisant que la transmission communautaire est «très grande».

Les rassemblements prévus à Noël sont maintenant annulés pour tous ceux qui résident dans les zones rouges. Avec l’ajout de ces 126 nouveaux cas, la moyenne mobile quotidienne des sept derniers jours en Estrie est passée à 87 nouveaux cas déclarés par jour. Rappelons que pour revenir en zone orange, l’Estrie doit retomber sous la barre des 50 nouveaux cas par jour.

Le retour en zone orange semble donc fort peu probable pour les résidents de l’Estrie avant le soir du réveillon de Noël.

Un bilan qui s’alourdit encore en CHSLD et RPA

«Les deux décès sont survenus à la Résidence Brooks de Sherbrooke aux prises avec une éclosion complexe ainsi qu’au CHSLD Villa-Bonheur de Granby, où il y a aussi actuellement une forte éclosion de COVID-19.

Jeudi, le bilan s’est alourdi d’ailleurs au CHSLD Villa-Bonheur : 21 résidents et huit employés supplémentaires ont reçu un diagnostic positif à la COVID-19 pour un total jusqu’ici de 69 résidents et 33 employés. Comme ce CHSLD compte 104 places, ce sont donc 66% des résidents qui sont infectés jusqu’ici.

Cette installation est d’ailleurs placée sur la liste des CHSLD du Québec « en situation critique ».

Quatre nouvelles éclosions dans des résidences privées pour aînés (RPA) se sont déclarées jeudi, soit à la Résidence Distinction, Pavillon du Parc, à Granby (moins de cinq résidents), à la Résidence de Le Monastère de Sherbrooke (moins de cinq résidents), à la Résidence Champlain de Lac-Mégantic (moins de cinq employés) et à la Résidence Sérénité de Saint-Ludger dans la MRC du Granit (cinq résidents et deux employés).

Une veille d’éclosion s’est une nouvelle fois ajoutée à l’Hôtel-Dieu de Sherbrooke.

1% de la population infectée

La région de l’Estrie vient de franchir la barre des 1% de sa population ayant été confirmée positive à la COVID-19 avec ses 4961 cas positifs confirmés pour sa population d’un peu moins de 500 000 personnes.

Les régions comptant le plus grand nombre de personnes infectées sont Laval (2,7%), Montréal (2,5%), Lanaudière (2,3%) et le Saguenay-Lac-Saint-Jean (près de 2%).

L’Estrie rejoint le groupe des régions intermédiaires avec la Capitale-Nationale (1,6%), la Mauricie-Centre-du-Québec (1,4%), la Montérégie (1,4%), la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (1,5%), Chaudières-Appalaches (1,3%), les Laurentides (1,3%).

Seules les régions du Bas-Saint-Laurent (0,47%), de l’Outaouais (0,9%), de l’Abitibi-Témiscamingue (0,19%), de la Côte-Nord (0,24%), du Nord-du-Québec (0,4%) et du Nunavik (0,19%) restent en-dessous de la barre symbolique du 1% de la population infectée par la COVID-19.

La pandémie en chiffres

Depuis le début de la pandémie, l’Estrie déplore 68 morts.

Il y a eu jusqu’ici 4961 cas confirmés de COVID-19, dont 4098 sont maintenant rétablis.

Il reste donc 795 cas actifs dans la région de l’Estrie.

Impossible de savoir dans quels réseaux locaux de services (RLS) les plus fortes augmentations de cas ont été observées dans les dernières 24 heures étant donné que le CIUSSS de l’Estrie-CHUS ne diffusera que peu d’informations aujourd’hui en raison d’une mise à jour des données qui est présentement en cours.