Clément Moliner-Roy a fondé Changermaker Residency, dont l’objectif est de créer des « agents de changement. » On l’aperçoit en compagnie de Zainab Irfan et Anika Rozon, deux participantes au programme intensif.

L’Estrie accueille des « agents de changement »

Des jeunes provenant de l’Inde, de la Grèce, des États-Unis et du Canada ont séjourné un mois dans la région dans le cadre d’un projet éducatif visant à créer des « agents de changement » capables d’influencer leurs pairs.

Baptisé Changemaker Residency, le projet a été mis sur pied par Clément Moliner-Roy, conseiller aux projets à impact au sein de l’Accélérateur entrepreneurial Desjardins, à l’Université de Sherbrooke. Un premier groupe de jeunes s’était amené dans la région en 2018 afin de vivre l’expérience proposée. La seconde cohorte a pour sa part séjourné dans la région durant les dernières semaines.

« Nous vivons dans un monde qui change tellement rapidement. Il faut donc s’assurer que nos systèmes d’éducation évoluent aussi vite pour préparer les jeunes à naviguer le changement en cours et l’aligner pour le meilleur », déclare M. Moliner-Roy.

Pendant leur séjour ici, les participants à Changemaker Residency ont rencontré des intervenants locaux provenant de secteurs variés. Ces derniers leur ont partagé une partie de leurs connaissances pour nourrir leur réflexion et les aider à développer des projets à impact social porteurs.

« Plus d’outils »

Originaire du Cachemire indien, Zainab Irfan était inscrite à Changemaker Residency cette année. Elle repart avec des souvenirs impérissables. « J’ai beaucoup aimé le secteur, particulièrement Magog, dit la jeune femme de 18 ans. C’est très beau. Ça me fait penser à chez moi. »

Au cours des prochains mois, Zainan Irfan réalisera des recherches et continuera à monter un projet de son cru visant à faire diminuer les tensions au Cachemire, une région du monde où surviennent régulièrement des attentats. Elle compte transformer son coin de pays en misant sur l’éducation des enfants.

« Je veux amener des changements chez moi, mais je ne savais pas par où commencer. Et ici, avec Changemaker Residency, j’ai appris comment je pourrais m’y prendre. J’ai plus d’outils maintenant pour faire ce dont je rêve. »

Pour sa part âgée de 27 ans, Anika Rozon a appartenu au même groupe que Zainab Irfan cet été. Cette médecin de famille pratiquant à Cookshire désirait acquérir des connaissances qui lui permettraient de créer un projet alliant médecine et art.

« Ce n’est pas suffisant pour moi de faire seulement de la médecine. L’art a longtemps eu une place importante dans ma vie et j’aimerais créer des ateliers de croissance personnelle intégrant une dimension artistique. Ces dernières semaines, j’ai pris le temps de me questionner et j’ai appris des choses concernant l’entrepreneuriat qui vont probablement me servir », indique Anika Rozon.