Michel Bourque et Michel Goyette, à droite, seront les deux guides de la première édition des Promenades de Jane. Ils sont accompagnés sur la photo des conseillers municipaux Rémi Demers, Vincent Boutin et Pierre Avard.

L’est révèle ses attraits historiques

L’histoire de l’Hôtel-Dieu, des terrains de l’église Saint-Jean-Baptiste et de l’architecture moins flamboyante de l’est de la ville, par rapport au secteur nord, feront l’objet d’une promenade ludique et gratuite le 4 mai. Avec le concept des Promenades de Jane, du nom de Jane Jacobs, une urbaniste qui plaçait la marche au cœur des déplacements en ville, Sherbrooke veut que les citoyens se réapproprient leur quartier.

Le président de l’arrondissement de Fleurimont, Vincent Boutin, a rappelé que l’arrondissement avait déjà créé des parcours actifs en 2016 en ajoutant de la signalisation qui permet de connaître la distance séparant les marcheurs des principaux lieux historiques et culturels. « Nous trouvions important de pousser le concept plus loin. Le 4 mai à 13 h 30, nous ferons une promenade pour découvrir les aspects historiques, mais aussi les aspects plus humains du quartier. Nous mettrons en valeur l’urbanisme et l’histoire du milieu. »

Le point de départ est fixé au parc Émery-Fortier, au coin de la 5e Avenue et des rues Murray et Chalifoux, alors que l’arrivée est prévue dans la cour arrière de l’église Saint-Jean-Baptiste, au 280, rue Conseil.

La visite se concentrera sur le district de l’Hôtel-Dieu. « Nous sommes des précurseurs dans l’arrondissement. En plus d’être dans un secteur historique, nous avons un des plus beaux points de vue sur la ville », commente Rémi Demers.

Son collègue Pierre Avard invite les citoyens à marcher dans le district voisin, celui du Pin-Solitaire, où une signalisation a déjà été installée pour marquer les distances entre les points d’intérêts.

Deux groupes

Il est possible de recevoir environ une trentaine de personnes qui seraient divisées en deux groupes. Michel Bourque sera l’un des guides animateurs du 4 mai. « La configuration des lieux a changé à bien des endroits. Il y a bien des rues ici qui n’existaient pas. Pour l’architecture, ici, ce n’est pas le plus beau coin. Les plus vieilles maisons datent d’environ 1888. De l’autre côté de la rue King, nous en avons de 1864 », lance-t-il d’un seul souffle.

« On va aussi apprendre qu’il y a eu un médecin, le Dr Noël, qui a fondé l’Hôtel-Dieu. Sa résidence était au coin de la rue Conseil et de la rue Murray. Il y avait un sanatorium parce qu’il y avait un problème flagrant de tuberculose à Sherbrooke. Ce qu’on appelle aujourd’hui la rue King Est s’est autrefois appelée la rue Belmont. La rue Conseil était pour sa part la voie publique pour aller à Québec. »

Les gens intéressés peuvent s’inscrire gratuitement par téléphone au 819 565-9954 ou par courriel à arr.de.fleurimont@ville.sherbrooke.qc.ca. En cas de pluie, l’activité d’une durée variant entre 1 h 30 et 2 h sera reportée au lendemain.

Vincent Boutin estime que l’initiative pourrait déborder de l’arrondissement de Fleurimont dans les prochaines années. « On trouvait important de redonner une saveur propre à chacun de nos quartiers. Ces promenades sont un premier pas. Certains de mes collègues au conseil trouvaient que c’était une bonne idée. Est-ce qu’on pourrait identifier dans chacun des arrondissements des lieux avec des caractéristiques historiques et culturelles? Pourquoi pas? »

Les Promenades de Jane ont été inaugurées en 2007 et sont tenues dans 200 villes autour du monde.