Les wagons-citernes DOT-111 disparaîtront petit-à-petit au Canada

Ottawa a ordonné mercredi le retrait immédiat de 5000 vieux modèles de wagons-citernes, comme l'a recommandé le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) dans le cadre de son enquête en cours sur le déraillement de train survenu à Lac-Mégantic en juillet dernier.
<p>Lisa Raitt</p>
La ministre fédérale des Transports, Lisa Raitt, a signalé que le gouvernement émettra «un ordre préventif» afin de retirer du service de transport des marchandises dangereuses les wagons-citernes de classe DOT-111 qui sont «les moins résistants aux impacts».
Transports Canada exige que tous les wagons-citernes DOT-111 fabriqués avant que la nouvelle norme ne soit proposée en janvier 2014, et utilisés pour transporter du pétrole brut et de l'éthanol, soient retirés du service ou modernisés d'ici trois ans.
Les transporteurs ferroviaires seront par ailleurs contraints de mettre sur pied des plans d'urgence pour tous les convois d'hydrocarbures, autant pour les produits du pétrole que pour le diesel.
Les plans d'intervention en cas d'urgence devront être améliorés à l'échelle nationale de façon concertée. Cela passera par la création d'un groupe de travail réunissant les municipalités, les premiers répondants, les compagnies ferroviaires et les expéditeurs.
Enfin, Ottawa exigera que les compagnies de chemin de fer réduisent la vitesse des convois qui transportent des marchandises dangereuses, et qu'elles adoptent d'«autres pratiques d'exploitation importantes».
Il s'agit des plus récentes mesures annoncées par le gouvernement fédéral dans la foulée du déraillement mortel survenu l'été dernier à Lac-Mégantic. La tragédie a fait 47 morts.
Les préoccupations entourant la sécurité du transport par wagons-citernes de classe DOT 111 remontent à environ deux décennies.