À compter de la rentrée scolaire 2019-2020, les élèves du Séminaire de Sherbrooke pourront bénéficier d’un après-midi libre les vendredis.

Les vendredis PM libres au Séminaire

Les élèves qui fréquenteront le Séminaire de Sherbrooke en 2019-2020 pourront bénéficier d’un après-midi libre le vendredi après-midi. La réorganisation de l’horaire, qui sera effective à compter de la prochaine année scolaire, fait suite à un « grand chantier de réflexion pédagogique », selon la direction de l’établissement privé.

« On s’est intéressé à certains modèles d’écoles que l’on dit efficaces et performantes », explique Isabelle Chaîné, directrice des services pédagogiques au secondaire et collégial, en soulignant que l’équipe ne s’est pas intéressée uniquement au plan académique, mais aussi au bien-être des élèves.

« Les tendances dans ses écoles offrent des parcours personnalisés et un plan de formation continue très clair. Ces deux pistes-là ont aiguillé notre réflexion », souligne-t-elle. Ce chantier a amené le Séminaire à réfléchir à sa grille-horaire. L’équipe constatait qu’en semaine, il était souvent impossible de réunir tous les enseignants pour offrir de la formation continue. 

Cet après-midi libre aura plusieurs fonctions : permettre aux enseignants de faire de la recherche et développement ou encore recevoir de la formation continue, tandis que les élèves pourront avancer leurs travaux en vue du week-end, avancer les travaux d’équipe ou encore passer du temps en famille. L’établissement accueille de nombreux sportifs, souligne Isabelle Chaîné, et cette nouvelle façon de faire pourrait leur faciliter la vie dans le contexte des tournois et des compétitions. 

Faciliter la transition

Les détails restent à peaufiner, mais l’institution devra remodeler, en vue de cette nouvelle grille-horaire, les récréations et les périodes du dîner. Cette nouvelle pratique respectera les exigences du ministère de l’Éducation en termes de temps d’enseignement, précise du même coup Mme Chaîné. En Finlande, souligne-t-elle, les élèves ont seulement une demi-heure pour dîner, mais ils terminent l’école vers 14 h. L’équipe s’est notamment intéressée aux écoles qui performent dans le cadre des tests PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves). Le programme sert à mesurer les connaissances des élèves de 15 ans.  

Quant au vendredi après-midi de libre, quelques écoles au Québec utilisent déjà cette façon de faire. Le Séminaire de Sherbrooke s’est intéressé à l’expérience du Collège Clarétain, à Victoriaville.

Outre ce changement, l’institution offrira également de nouveaux parcours aux élèves. « On a élargi l’offre de cours optionnels aux élèves », souligne Mme Chaîné.

Après l’avoir expérimenté l’an passé, l’établissement privé revient de nouveau avec son projet intitulé « la terminale », une approche qu’elle a mise en place auprès de ses finissants. Au retour de la relâche, pour les dernières semaines du secondaire, l’organisation scolaire se rapproche de la réalité du collégial. Les enseignants présentent un plan de cours, les élèves reçoivent un nouvel horaire qui peut contenir des cours par bloc. Le projet vise à faciliter la transition des jeunes vers le collégial.