Les urgences sont encore très achalandées

L'achalandage dans les salles d'urgences des hôpitaux de la région est toujours élevé, et la pression sur le personnel demeure forte.
« On continue de suivre attentivement la situation, mais pour l'instant, c'est stable. Nous devons avoir recours au temps supplémentaire volontaire et imposé pour assurer la qualité et la sécurité des services », explique Annie-Andrée Émond du service des communications du CIUSSS de l'Estrie-CHUS.
Il y a présentement une trentaine de lits supplémentaires ouverts dans les hôpitaux de tout le territoire afin de permettre l'hospitalisation des patients. Il y a aussi 70 lits de longue durée répartis dans 12 CHSLD du territoire, dont une quarantaine dans les CHSLD de Sherbrooke.
Il ne reste que quatre lits aménagés dans des salons de résidents, tout au CHSLD D'Youville. « Bien que ce soient des salons de famille, les conditions sont adéquates et sécuritaires », rappelle Mme Émond.
Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS est toujours en période de recrutement massif. « Nous travaillons à développer des stratégies d'attraction et de rétention de la main-d'oeuvre », conclut Annie-Andrée Émond.
Encore beaucoup de grippes
Par ailleurs, la Santé publique du Québec témoigne que l'activité grippale est toujours élevée au Québec avec une tendance à la hausse. Mi-janvier, le pic épidémique de grippe semblait pourtant passé et l'activité grippale diminuait progressivement. Deux semaines plus tard, la grippe reprenait son envol.
Les virus ayant sévi durant la première moitié de la saison étaient presque tous de sous-type A (H3N2). Le vaccin contre la grippe affiche un taux d'efficacité de 42 % pour la souche A (H3N2) en circulation cette année au Canada.