Plusieurs citoyens ont l’impression que la Ville empiète de façon drastique sur leur terrain pour la construction d’un trottoir sur les rues Viau et Fortier.
Plusieurs citoyens ont l’impression que la Ville empiète de façon drastique sur leur terrain pour la construction d’un trottoir sur les rues Viau et Fortier.

Les travaux sur Viau et Fortier inquiètent

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
Les travaux qui s’amorcent sur les rues Viau et Fortier, dans le secteur Rock Forest, font plusieurs inquiets. La conseillère Annie Godbout a reçu plusieurs messages de résidants qui voudraient qu’un trottoir soit construit sur la rue Charlevoix plutôt que sur la rue Fortier. La Ville profite pourtant de travaux de reconstruction de ces rues pour ajouter un élément de sécurité.

« Ces rues font partie du corridor scolaire qui mène à l’école Beaulieu. Il y a deux ans, un citoyen qui avait entendu dire qu’un trottoir était prévu sur la rue Fortier avait manifesté le souhait que le corridor scolaire passe plutôt sur la rue Charlevoix, où la circulation automobile est moins dense. À l’approche des travaux, le mécontentement a refait surface », résume Mme Godbout. 

Les travaux consistent en la reconstruction de la fondation de la rue, l’ajout d’un trottoir, et les ingénieurs municipaux en profitent pour redresser la rue Fortier, qui était un tantinet décalée à l’intersection de la rue Viau. « En conséquence, ça donne l’impression aux citoyens qu’on empiète sur beaucoup de terrain. Tous les travaux se font néanmoins dans l’emprise de la Ville et les plans ont été ajustés. Nous prendrons au maximum trois pieds sur le bord des terrains. »

Annie Godbout explique que dans les critères pour la construction d’un trottoir, le nombre de véhicules passant dans une rue est considéré, dans ce cas-ci, notamment à cause de sa connexion avec le boulevard Bourque. « Ça semble contre-intuitif de mettre un trottoir là où il y a le plus de voitures, mais c’est une question de sécurité. »

Il reste que la Ville s’intéressera au secteur pour voir s’il y a lieu d’adapter le plan, ce qui ne compromet pas la construction des trottoirs sur Fortier et Viau. « On voit qu’il y a un consensus chez les citoyens que le trajet normal pour le transport actif est la rue de Gaspé, la rue Viau et la rue Charlevoix. J’ai demandé s’il était possible de réévaluer ce secteur de marche pour voir s’il y a lieu d’ajouter un trottoir sur la rue Charlevoix aussi. Mais quand on refait une rue, on en profite pour ajouter le trottoir parce que c’est moins coûteux de tout faire en même temps. »

L’ajout de trottoirs semble soulever les passions dans le secteur de Rock Forest, selon Annie Godbout, qui admet ne pas en être à ses premières plaintes du genre. « Parfois, les citoyens jugent plus opportun de faire le trottoir de l’autre côté de la rue. Avoir de la communication en amont nous permettrait de mieux nous préparer et de gérer les attentes. »