La directrice de l’Écollectif, Josée Poirier, entourée de plusieurs de ses élèves : Abraham Lapointe, Mathéo Beaudette, Noa Marquis Piatera, de même que Catherine et Ariane à l’avant-plan.

Les super héros de la rentrée [VIDÉO]

Les sourires et les expressions de joie de revoir les amis ont fusé dans les différentes cours d’école, mercredi matin, alors que le retour en classe a sonné. À l’école LaRocque, les enfants ont pu découvrir leur nouveau parc-école, construit pendant les vacances estivales. À l’Écollectif, les enfants étaient conviés en classe sous le thème des super héros. Dans cette petite école de la rue Union, un maillage se fait depuis plusieurs années entre les grands de sixième année et les petits de première.

Pour l’occasion, l’éducatrice physique Christine Lacroix s’est transformée en « super Christine ». L’enseignante avait planché sur un jumelage entre plus grands et plus petits. Les sœurs Catherine et Ariane, par exemple, ne le savaient pas encore à leur arrivée, mais elles allaient être jumelées ensemble pour que l’aînée veille sur sa petite sœur.

L’Écollectif a la particularité d’avoir des trajets d’autobus aux mêmes heures que les élèves du secondaire. Comme il s’agit d’une école à vocation particulière et non de quartier, la majorité des enfants sont transportés en autobus scolaire. Certains doivent effectuer des transferts aux belvédères d’écoles secondaires.

Il y a déjà plusieurs années que ce type de jumelage est organisé à l’Écollectif, notamment entre frères et sœurs.

« On jumèle un grand avec un petit à la rentrée scolaire, pour aider à l’intégration des plus petits. À l’Écollectif, c’est beaucoup dans nos valeurs de coopérer et de travailler tous ensemble. Ça se termine avec l’autobus le soir. La majorité des élèves sont transportés en autobus et parfois le trajet est long et il y a des transferts. Les grands sont là pour les accompagner jusqu’à la maison pour terminer leur première journée. Dans les activités de la rentrée qui se déroulent pendant la semaine, on reprend ces équipes-là. » On mise aussi sur les duos au cours de différentes activités en cours d’année.

« Ici, c’est comme une grande famille. On échange nos numéros de téléphone. Certains parents s’étaient déjà organisés avant même qu’on organise le jumelage », souligne la directrice de l’Écollectif, Josée Poirier.

Directrice adjointe à l’école LaRocque, Mélanie Bernard a vu les bienfaits de ce type de jumelage au cours de ses années en enseignement. « On essaie toujours d’impliquer nos plus grands. Ils ont une crédibilité auprès des plus jeunes », dit-elle en soulignant du même coup que les plus vieux se sentaient du même coup valorisés.

Cour neuve à LaRocque

Pendant la période estivale, la cour de l’école LaRocque a refait peau neuve. Le projet doit permettre de transformer la cour asphaltée en oasis de verdure. Rappelons que lors de la première phase du projet, la Ville de Sherbrooke a fermé la rue Mère-Teresa, qui donne juste devant l’église Immaculée-Conception-de-la-Très-Sainte-Vierge-Marie. Le lieu a du même coup été transformé en espace vert.

Les travaux de la deuxième phase se sont déroulés cet été et celle-ci est terminée... ou presque.

« On est vraiment satisfait du résultat. Il y a eu un petit peu de retard, il y avait un peu plus de roc », commente Jean-François Gagné, directeur de l’école primaire qui compte environ 256 élèves.

Des petits travaux devaient être faits prochainement, mais il faudra attendre un peu. Jean-François Gagné souhaite que la troisième phase des travaux, qui prévoit l’ajout de module de jeux, soit complétée au printemps.

Rappelons que l’initiative « De l’asphalte à la vie » vise, en plus de donner un beau milieu de vie aux enfants, à lutter contre le réchauffement climatique en diminuant les îlots de chaleur. Bon nombre d’enfants du quartier n’ont pas accès à une cour : plutôt que d’être limités à leur balcon, ils pourront aller jouer dans le parc-école. La démarche et son résultat feront d’ailleurs l’objet d’un documentaire réalisé par Julie Bernard et Patrick Chabot, deux parents qui mènent ce projet.