Steve Lussier, maire de Sherbrooke, aux côtés d’Éric Chenevert, directeur général de Verbom, et de Stéphane Pascalon, coordonnateur de projets à l’Institut du véhicule innovant.

Les Sherbrookois invités à prendre le virage vert

L’achat d’un véhicule rechargeable représente de plus en plus d’avantages pour les consommateurs et pour l’économie de la province. C’est ce que l’événement Branchez-vous 2018, qui permet l’essai gratuit de modèles de véhicules hybrides rechargeables ou entièrement électriques, tente de promouvoir.

« On dit toujours que le véhicule électrique revient plus cher. En réalité, à l’achat, c’est vrai. Par contre, le véhicule électrique revient très vite moins cher que le véhicule à essence, en raison du coût de l’énergie. Donc, pour le consommateur, un véhicule électrique représente 20 % d’économie en comparaison avec un véhicule à essence », avance Stéphane Pascalon, organisateur de l’événement et coordonnateur de projets à l’Institut du véhicule innovant.

« Pour le Québec, c’est aussi un bénéfice de 20 %, poursuit-il. Au lieu d’importer de l’énergie et d’envoyer de l’argent à l’étranger, on garde notre argent ici en consommant l’énergie qu’on produit. »

M. Pascalon soutient que le déficit commercial qui s’abat sur le Québec d’année en année serait attribuable à 100 % aux importations de pétrole.

L’événement Branchez-vous, qui se tient au Centre récréatif de Rock Forest les 11 et 12 mai, collabore avec six concessionnaires automobiles de Sherbrooke afin de donner l’occasion aux citoyens de faire l’essai d’un véhicule rechargeable. Parmi les modèles disponibles, on retrouve des Chevrolet Volt, des Hyundai Ioniq EV, des Nissan Leaf, une BMW i3 et même une Tesla modèle X prêtées par des bénévoles.

Cette initiative, soutenue par le Gouvernement du Québec et Hydro Québec, est menée par l’Institut du véhicule innovant en partenariat avec la Ville de Sherbrooke.

Lussier converti

Le maire Steve Lussier, présent pour le lancement de l’événement, a affirmé que l’électrification des transports à Sherbrooke est pour lui une priorité. Il roulera lui-même en voiture électrique d’ici l’automne. La Ville continuera de promouvoir le programme de subvention qu’elle a instauré en 2013, qui offre jusqu’à 500 $ pour l’achat et l’installation de bornes de recharge. Deux nouvelles bornes municipales seront également ajoutées au stationnement de la Grenouillère, au centre-ville.

L’expansion du marché des véhicules électriques est d’autant plus bénéfique pour le développement économique de la région. L’entreprise Verbom, chef de file en transformation du métal en feuille, emploie actuellement 120 personnes dans ses installations de Sherbrooke. Ces postes sont directement liés à la production de pièces de voitures électriques, notamment pour la compagnie américaine Tesla.

Le directeur général de Verbom, Éric Chenevert, affirme que des projets d’expansion sont déjà en cours, vu l’intérêt de nombreux fabricants pour sa technologie et pour la légèreté de ses produits.

Selon la Société de l’assurance automobile du Québec, plus de 700 automobilistes ont déjà fait le choix de rouler électrique à Sherbrooke, ce qui représente une croissance de près de 80 % par rapport à l’année 2017.