En avril prochain, les sacs d’emplettes en plastique issus du pétrole, les divers sacs dits biodégradables et oxodégradables ainsi que les sacs compostables seront interdits à Sherbrooke.

Les sacs de plastique interdits à partir d'avril

Le prochain Jour de la Terre, le 22 avril 2020, marquera l’interdiction à Sherbrooke des sacs d’emplettes en plastique issus du pétrole, des divers sacs dits biodégradables et oxodégradables ainsi que des sacs compostables actuellement utilisés par environ 1500 commerces.

Le conseil municipal a adopté lundi soir un nouveau règlement interdisant l’utilisation de ce type de sacs dans les commerces sherbrookois. Cette action est la première de la Stratégie de réduction des articles à usage unique, a-t-on indiqué.

« Il s’agit d’un important geste à poser pour démontrer notre engagement en matière d’environnement », a déclaré Karine Godbout, conseillère municipale et présidente du comité de l’environnement.

« Déjà plusieurs personnes utilisent des sacs réutilisables pour leurs courses, mais encore trop de gens ont tendance à les oublier à la maison ou dans la voiture. En interdisant l’accès à ces sacs à la caisse des commerces, il sera plus facile d’intégrer cette bonne habitude dans notre quotidien. »

Il existe toutefois certaines exceptions à ce projet de règlement, soit les housses de plastique distribuées par un commerce offrant un service de nettoyage à sec, les housses ou les sacs pour les pneus, les sacs d’emballage utilisés exclusivement pour des articles en vrac, les sacs de papier et les sacs réutilisables.

Karine Godbout

Pour ce qui est des sacs de plastique contenant du matériel publicitaire utilisés dans le cadre d’une distribution de porte-à-porte, la Ville annonce qu’ils feront l’objet d’actions futures dans le cadre de la Stratégie de réduction des articles à usage unique. 

« Les employés du Bureau de l’environnement ont eu l’occasion de rencontrer les commerces du territoire lors d’une rencontre d’information et de concertation organisée par Commerce Sherbrooke en septembre dernier », a indiqué le maire Steve Lussier.

« Le projet de règlement a été reçu avec beaucoup d’enthousiasme par ces derniers. Nous sommes donc très heureux aujourd’hui de la présentation de ce nouveau règlement qui contribuera à la préservation des ressources et à la protection de l’environnement. »