Après 51 jours de confinement, les résidents du Manoir Sherbrooke des Résidences Soleil comme Fernand Jutras peuvent enfin sortir prendre l’air dans le stationnement de la bâtisse.
Après 51 jours de confinement, les résidents du Manoir Sherbrooke des Résidences Soleil comme Fernand Jutras peuvent enfin sortir prendre l’air dans le stationnement de la bâtisse.

Les résidents du Manoir Sherbrooke peuvent enfin sortir [VIDÉO]

Après 51 jours de confinement, les résidents du Manoir Sherbrooke des Résidences Soleil peuvent enfin sortir prendre l’air lors de marches supervisées dans le stationnement de la bâtisse. La résidence privée pour aînés (RPA), qui compte 400 chambres, a été la première en Estrie à se retrouver en confinement total, en mars dernier, après avoir été un foyer d’éclosion de la COVID-19. On n’y compte aucun cas depuis le 1er mai et 30 des résidents qui ont contracté le virus sont officiellement guéris.

« C’est la quatrième plus belle journée de ma vie », confie Gilles Lavoie, directeur des Résidences Soleil depuis plus de 20 ans.

Même si le confinement n’est pas encore complètement levé dans l’établissement de la rue des Quatre-Saisons, le soulagement et la joie se font sentir, autant chez le directeur de l’endroit que chez les résidents.

« Les résidents sont tannés, ils sont épuisés. Ce qui leur manque le plus, ce n’est pas tellement d’aller dehors, mais de se retrouver à la salle à manger, tous ensemble », explique le directeur.

Depuis le 22 mars, les résidents sont contraints de rester dans leur appartement. Les repas sont donc livrés directement à leur porte. La permission de se promener sous supervision permet ainsi aux résidents de se voir pour la première fois depuis sept semaines.

« La résidence fait un kilomètre de long. On l’a divisée par section, par ascenseur et par stationnement pour éviter les gros attroupements », souligne monsieur Lavoie.

Chaque personne doit respecter les consignes sanitaires : se laver les mains avant de sortir de l’appartement, porter le masque et garder une distance de deux mètres avec ses voisins.

« C’est la quatrième plus belle journée de ma vie », confie Gilles Lavoie, directeur des Résidences Soleil depuis plus de 20 ans.

Une équipe dévouée

Plusieurs généreux bénévoles veillent à faire respecter les consignes en accompagnant les résidents à l’extérieur. Ils les divertissent en chantant, en dansant et en discutant avec eux.

Le personnel du Manoir Sherbrooke a d’ailleurs grandement contribué à maîtriser la situation en prenant les bonnes mesures pour ne pas contracter ni diffuser le virus, soutient M. Lavoie.

 « Les employés se sont présentés chaque jour. On est très chanceux, précise-t-il avec reconnaissance. Il y a un travail d’équipe phénoménal qui s’est fait. Ça fait une vingtaine d’années que je travaille pour les Résidences Soleil, et depuis le 22 mars, on a réinventé la façon d’y vivre. Chaque jour, on fait des miracles », affirme M. Lavoie.

Les sorties supervisées seront en vigueur pendant une à deux semaines. Actuellement, l’administration planifie le retour aux salles à manger. Le moment des repas ne sera plus comme avant, selon Gilles Lavoie.

« La semaine prochaine, on va prendre des décisions pour les proches aidants. On va s’asseoir avec la Direction de la santé publique et les supérieurs pour voir comment on peut bien faire », note le directeur.