Danny Bennett et ses partenaires ont acquis les Résidences du Carrefour.

Les Résidences du Carrefour changent de main pour 38 M$

Les Résidences du Carrefour changent de main. Danny Bennett et ses partenaires ont acquis l’immeuble de la rue du Manoir pour un peu plus de 38 M$, selon le registre foncier. « On est ici pour les bonnes raisons. On veut le statu quo ou mieux », assure le nouveau propriétaire.

« Je vise à être le numéro un en ville et je vise une liste d’attente, mentionne M. Bennett. Actuellement, il y a environ 8 ou 9 % d’inoccupation. »

Danny Bennett a tenu à rassurer les résidents quant au futur de l’établissement pour personnes âgées. « La directrice générale m’a dit que les résidents voulaient savoir qui était le nouveau propriétaire. Je lui ai dit de les convoquer le 20 février dans la salle communautaire. Ils étaient 300! Je tremblais comme une feuille de papier. Après cinq ou six minutes, j’étais très à l’aise. Les résidents m’ont posé des questions durant une heure et demie. Je les ai fait rire et j’ai fait des annonces qui m’ont valu des applaudissements », dit-il, le sourire aux lèvres. 

« On est déjà dans les immeubles locatifs à Sherbrooke, mais c’est la première fois qu’on touche aux résidences, poursuit-il. La raison pour laquelle j’ai été là, c’est qu’on a acheté l’immeuble Bonaventure sur la rue Prospect. C’est un 88 logements. Beaucoup de personnes dans la cinquantaine qui sont tannées d’avoir une maison s’en vont là. Quand les gens partent de cet immeuble, ils vont souvent aux Résidences du Carrefour », analyse M. Bennett, qui est dans le domaine de l’immobilier depuis 2007. « On peut accueillir des locataires, à partir des étudiants sur la rue Galt Ouest et les amener jusqu’à la résidence. On a quatre gros parcs immobiliers », ajoute-t-il.

Avec cet achat, le parc immobilier de M. Bennett passe à environ 750 portes. L’objectif était de doubler le nombre de portes. « Je mets tout mon argent là-dedans. Moi, je ne crois pas à la bourse. J’ai toujours cru à l’immobilier. Je pense que le marché des personnes âgées autonomes est très bien. En plus, je suis convaincu qu’on a le meilleur spot en ville », mentionne celui qui est copropriétaire de SIB Éléctrique et du Phœnix de Sherbrooke.

Selon lui, sa nouvelle résidence est très bien équipée. « Il y a un restaurant, qui d’ailleurs est ouvert au public. Il y a un dépanneur, où tu peux faire livrer tes médicaments. Il y a une chapelle, une animatrice à temps plein pour les jeux, une piscine et un gymnase intérieur, un salon de coiffure, une massothérapeute et j’en oublie », résume M. Bennett.