Devant le micro de Radio-Canada, Mireille Elchacar, l’une des organisatrices.
Devant le micro de Radio-Canada, Mireille Elchacar, l’une des organisatrices.

Les Mères au front soulignent le 1er anniversaire du gouvernement Trudeau

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les actions prises et annoncées par le gouvernement de Justin Trudeau pour lutter contre les changements climatiques ne sont pas suffisantes.

Une dizaine de membres de l’organisme Mères au front de Sherbrooke ont tenu à le faire savoir mercredi après-midi pour marquer le premier anniversaire de la réélection du gouvernement libéral à Ottawa.

Une vigile a été organisée devant le palais de justice afin de dénoncer le manque de courage politique pour lutter contre la crise climatique et écologique.

Un an après l’élection du gouvernement actuel, les belles annonces ne suffisent pas, mentionne Mireille Elchacar, l’une des organisatrices.

Les Mères au font exigent un changement de paradigme économique pour protéger la santé des enfants et des écosystèmes, dit-elle.

« Il y a eu des annonces sur le prix sur le carbone, des investissements dans le transport en commun, des arbres à planter, le plastique à usage unique, mais insuffisant », clame-t-elle.

Une dizaine de membres de l’organisme Mères au front de Sherbrooke ont tenu à le faire savoir mercredi après-midi pour marquer le premier anniversaire de la réélection du gouvernement libéral à Ottawa.

« C’est insuffisant pour atteindre nos cibles de réduction de gaz à effet de serre, pour protéger la vie sur Terre telle qu’on la connaît. »

Le groupe de pression demande l’abandon du projet de réfection du pipeline de TransMountain. Une fois construit, ce pipeline devra être rentabilisé durant des décennies, dit-elle.

« Ça va à l’encontre de la relance verte de l’économie », déplore Mme Elchacar.

« Il existe plusieurs solutions propres qui sont proposées par des experts dans le domaine et qui peuvent créer de l’emploi. Ce n’est nous qui le disons. Nous nous engageons dans la mauvaise voie. »

D’autres actions des Mères au front sont prévues dans les prochains mois, ajoute Mireille Elchacar.