La Ville de Sherbrooke modifie ses circuits de collecte des matières résiduelles à partir du 30 mars.

Les jours des collectes de matières résiduelles changeront

La Ville de Sherbrooke a revu complètement ses circuits pour la collecte des matières résiduelles. En conséquence, le jour de la collecte changera pour 70 % des citoyens.

« Le développement résidentiel se fait à un rythme soutenu dans certains secteurs, si bien qu’il n’est pas possible d’ajouter du temps aux circuits actuels tout en offrant le même niveau de service », explique Roger-Pier Mercier, directeur du Service de l’entretien et de la voirie à la Ville de Sherbrooke.

Les nouveaux circuits pour la collecte des matières résiduelles seront utilisés à partir du 30 mars. Tous les citoyens sont donc invités à consulter le site de la Ville de Sherbrooke pour vérifier quel jour ils devront mettre leurs bacs au bord de la rue. Il faut par ailleurs prévoir de placer les bacs à l’extérieur plus tôt puisque les camions commenceront à récupérer les matières résiduelles à 7 h 30 plutôt qu’à 8 h.

Sur le site de la Ville de Sherbrooke, il suffit de taper « calendrier des collectes » dans l’outil de recherche ou de se rendre à sherbrooke.ca/collectes pour obtenir de l’information personnalisée. Il est possible d’obtenir un calendrier pour toutes les adresses de la ville et une option permettra sous peu de l’ajouter à n’importe quel calendrier électronique. 

Des appels automatisés seront aussi logés pour avertir les citoyens, mais cette méthode ne rejoint que les abonnés d’Hydro-Sherbrooke et les citoyens dont le numéro apparaît dans le bottin téléphonique.

Ceux n’ayant pas accès à internet peuvent utiliser un ordinateur dans les bibliothèques ou les bureaux d’arrondissement, ou téléphoner au 819 823-8000.

Le nombre de collectes pour les déchets, les matières recyclables et le compost ne change pas.

La Ville a prévu une période de transition pour s’assurer que les citoyens ayant raté une collecte puissent disposer de leurs déchets. La période d’adaptation durera six semaines, soit deux cycles complets de collecte.

Encombrants sur demande

Le mode de récupération des déchets encombrants, meubles, matelas et autres, se fera sur demande à partir du mois de mai. Les camions ne sillonneront donc plus la ville, deux fois par année, pour ramasser les gros rebuts. Ils seront plutôt au boulot 30 semaines consécutives, avec rendez-vous.

Il était devenu impossible pour les entreprises offrant le service de trouver du personnel pour n’assurer que deux collectes dans l’année. Sherbrooke imitera donc Lévis et Québec, notamment, en ramassant les gros rebuts sur demande. Le service sera gratuit, mais il faudra prendre rendez-vous à l’aide d’un formulaire publié sur le site de la Ville ou par téléphone. Ces formulaires seront en ligne à partir de la mi-avril. 

« Ce formulaire nous permettra de mieux informer les gens parce que l’encombrant devra se trouver dans la liste déroulante sur notre site. Sinon, nous pourrons rediriger le citoyen vers les écocentres ou les centres de réemploi », précise Ingrid Dubuc, directrice du Bureau de l’environnement.

« Il y aura un avantage pour la revalorisation des matières. Le tri sera meilleur que par le passé », fait valoir Roger-Pier Mercier, directeur du Service de l’entretien et de la voirie. 

Il faudra toujours prévoir au moins une semaine avant d’obtenir un rendez-vous et il sera de la responsabilité du citoyen de déposer les gros objets à l’extérieur pour 7 h 30 le jour de la collecte. Un rappel sera envoyé une semaine avant la visite. 

Une plus grande offre de service pourrait être déployée aux périodes d’achalandage, comme dans la semaine du 1er juillet, mais il est préférable de s’y prendre d’avance pour obtenir un rendez-vous.

Un budget identique à celui de l’an dernier est réservé pour la collecte des encombrants. 

Enfin, les cartes interactives sur le site de la Ville de Sherbrooke permettront aussi bientôt de trouver les sites de dépôt du verre pour le projet de collecte volontaire du verre qui entrera en vigueur cette année. On souhaite avoir choisi ces sites vers la fin du printemps.