Mélanie Gagnon, sa mère Bibiane Gagnon-Drouin ainsi que son frère Grégoire exploitent depuis 22 ans l'Auberge Sainte-Catherine-de-Hatley, qui est présentement à vendre.

Les Gagnon mettent leur auberge en vente

Arborant toujours le même revêtement jaune éclatant et un toit au cachet indéniable, l'Auberge Sainte-Catherine-de-Hatley est facilement reconnaissable. Mais l'avenir de cet établissement réputé est compromis puisque sa propriétaire, Bibiane Drouin-Gagnon, a dû se résigner à le mettre en vente, une décision qui n'est pas étrangère au cancer qu'a affronté la reine de ses cuisines, Mélanie Gagnon.
Voilà 22 ans que Mme Drouin-Gagnon, sa fille Mélanie Gagnon et son fils Grégoire exploitent l'Auberge Sainte-Catherine-de-Hatley. Ils ont su ensemble assurer son succès et ce n'est pas sans un gros pincement au coeur qu'ils passeront à une autre étape.
« On a travaillé plus de 20 ans ici. C'est donc un deuil important et ça m'a pris plusieurs mois avant de l'accepter totalement. Mais, quand une porte se ferme, une autre s'ouvre », fait valoir la chef cuisinière de l'Auberge.
S'apprêtant à embrasser la carrière de camionneur, son frère avoue également que la décision de vendre l'auberge est un « gros morceau. On a une très belle clientèle, très régulière en plus. J'aime le public alors c'est difficile pour moi de penser que je ferai autre chose. »
Lorsque la famille a choisi de se lancer en affaires, le mari de Bibiane Drouin-Gagnon, Yvon Gagnon, était toujours en vie. Il est toutefois mort dans les années qui ont suivi le démarrage. Sa conjointe et ses enfants ont su résister à la tentation de tout laisser tomber à l'époque.
« Mélanie se cherchait un restaurant quand on a décidé, avec mon mari, d'acheter l'auberge dans les années 1990. Le succès a été rapide, même si on ne connaissait rien aux affaires. Je me souviens qu'un journaliste de La Tribune, Pierre-Yvon Bégin, avait écrit un bel article sur nous et ça nous avait donné un très gros coup de pouce », relate Mme Drouin-Gagnon.
La date de la fermeture demeure inconnue, car il faudra d'abord dénicher un acheteur. La famille aimerait que l'endroit, qui offre une vue imprenable sur la région, conserve une « vocation publique », mais elle n'aura pas le contrôle sur les décisions de l'éventuel acheteur.
La maladie
La propriétaire de l'Auberge Sainte-Catherine l'admet sans détour, le cancer de sa fille a pesé lourd dans la balance lorsqu'elle a pris la décision de procéder à la vente. « Est-ce que j'allais pouvoir me trouver un autre chef comme Mélanie? Ce n'était pas évident », soutient-elle.
Ayant clairement réussi à se démarquer au fil des années, la chef a vu son état de santé s'améliorer de façon importante ces derniers mois. Mais elle préfère consacrer moins de temps qu'avant au travail.
« J'ai réalisé mon rêve d'avoir un restaurant et je peux maintenant passer à une autre étape en devenant, par exemple, chef consultant ou corporatif. Je n'ai plus le goût de travailler 50, 60, 70 ou 80 heures par semaine comme auparavant. J'ai envie de prendre plus mon temps et d'avoir plus de périodes de loisirs », révèle Mélanie Gagnon.
Dans la foulée, celle-ci confie que l'année 2016 a été extrêmement pénible pour elle. Pour combattre un cancer du sein, elle a adopté l'attitude d'une bagarreuse. « Je n'ai pas voulu sombrer dans le négatif ni devenir une victime. Cette maladie, je la voulais en dehors de moi », explique celle qui a affronté des traitements de chimiothérapie et de radiothérapie ainsi qu'une mastectomie.
Mélanie Gagnon souligne que ses proches l'ont beaucoup aidée à surmonter l'épreuve du cancer. « À travers ce genre de situation, on découvre à quel point notre famille et nos amis peuvent être importants. »
En continuant à être active, Mélanie Gagnon a aussi elle-même contribué à l'amélioration de son état de santé. Elle a notamment accompagné son cousin Sébastien Jacques durant les premières heures de sa longue marche au Québec et aux États-Unis. « J'ai fait 32 kilomètres avec lui à son départ. Je sentais que j'étais capable et ça s'est bien déroulé », affirme-t-elle.