Pour une deuxième année de suite, le prêtre et directeur du Sanctuaire de Beauvoir, Michel Bouffard, y expose sa collection de villages et crèches de Noël, qui compte des milliers de figurines et des pièces provenant d'une cinquantaine de pays.

Les Fêtes prolongées à Beauvoir

Ceux qui souhaitent prolonger l'esprit des Fêtes pourront le faire au Sanctuaire de Beauvoir, où la collection de crèches et de villages de Noël du prêtre Michel Bouffard demeurera exposée jusqu'au 15 janvier.
« Je suis habité par Noël à longueur d'année, admet en riant celui qui est également directeur du Sanctuaire. J'essaie de me limiter, mais quand je vois des crèches différentes, c'est difficile. »
« Ça a commencé avec une amie qui adorait bébé Jésus et qui m'a donné une crèche pendant que j'étais en paroisse. Elle a continué à en acheter, elle m'en donnait, j'en achetais aussi de mon côté et lorsqu'elle est décédée, elle m'a donné toute sa collection, soit environ 150 crèches qui se sont ajoutées à la mienne, explique-t-il. Je ne peux pas tout mettre dans l'exposition! »
Malgré tout, plus de deux mois ont été nécessaires à l'installation des milliers de figurines et des quelque 350 crèches provenant d'une cinquantaine de pays qui composent l'exposition actuelle.
« Ça représente différentes situations dans lesquelles on peut se retrouver; la ville, le village, le village amérindien, la ferme, la piste de ski, le village des enfants, le village du père Noël. On a aussi voulu représenter différentes époques », précise M. Bouffard.
Parmi les pièces de résistance de la collection se trouvent « la maison en feu », ainsi qu'un cimetière, « des pièces uniques », mentionne fièrement Michel Bouffard.
« On avait une maison brûlée l'an dernier et quelqu'un a insisté pour nous l'acheter, donc il a fallu s'en refaire une autre, tandis que le cimetière a été fait sur mesure pour moi. Je ne pouvais tout de même pas avoir des villages sans cimetière. »
« C'était un feu contrôlé, tient toutefois à rassurer la bénévole Céline Messier, qui s'est occupée d'installer les villages. On s'est servi d'une allumette et on s'assurait qu'elle ne brûle pas entièrement. »
L'exposition est ouverte tous les après-midi. Le coût est de 10 $ par adulte et 5 $ par enfant.