Depuis six ans, le Centre de foires de Sherbrooke accueille l'événement Relâche ton fou. Sur place jeudi, Matthew Martin, 5 ans, se faisant maquiller par Amélie Normandin.

Les familles ont de quoi s'occuper pendant la relâche

Les aléas de dame Nature au cours des derniers jours n'empêchent pas les familles de profiter de la semaine de relâche jusqu'à maintenant.
Plusieurs d'entre elles envahissent le Centre de foires depuis mercredi pour permettre aux enfants de dépenser leur énergie dans les différentes activités qui s'y trouvent dans le cadre de l'événement Relâche ton fou. Les multiples jeux gonflables et manèges étaient particulièrement achalandés lors du passage de La Tribune, jeudi après-midi.
« Ça va super bien. Les enfants s'amusent énormément, ils sont de bonne humeur et les parents le sont également. Il y en a pour tous les âges. Tout est en place pour amuser les enfants et ça se passe très bien; il n'y a eu aucun incident », se réjouit la fondatrice de l'événement, Mélanie Goulet.
Après six ans d'existence, Relâche ton fou accueille entre 3000 et 4000 personnes par jour, estime Mme Goulet, dont de plus en plus de gens de l'extérieur de Sherbrooke.
« Ce sont les enfants maintenant qui demandent de revenir, ce n'est même plus les parents qui doivent les amener. À partir de Noël, les enfants attendent l'événement et l'achalandage est en hausse. Il y a aussi beaucoup de gens de l'extérieur cette année. »
« C'est certain que la température a joué beaucoup, mentionne la Granbyenne Sara Ducharme. On a fait plus d'activités intérieures et on est venus à Sherbrooke de Granby, parce qu'à part le cinéma, il n'y avait pas beaucoup d'activités à faire. D'habitude on aime glisser avec les enfants, mais cette année on ne pouvait pas vraiment. »
Ses deux enfants ne semblaient pas lui en tenir rigueur
« J'aime faire des activités avec ma mère et toute la famille et on en a fait beaucoup. J'aime vraiment les montagnes russes », souligne sa fille Mylia Martin.
« Nous sommes allés au cinéma et c'était gratuit », ajoute son petit frère, Matthew, qui venait de se faire maquiller.
« L'important, c'est d'en profiter pour prendre quelques jours avec sa famille et ses enfants, mentionnait quant à lui Jean-François Hébert, qui était à Relâche ton fou avec sa fille. On peut toujours trouver quelque chose à faire. »
Au Musée de la Nature et des sciences, sur la rue Frontenac, les différentes activités proposées pour la relâche ont également été très achalandées. Celles-ci ont attiré 1000 personnes de plus que l'an dernier après quatre jours.
« C'est vraiment fou, lance d'emblée la directrice générale du Musée, Michelle Bélanger. Hier [mercredi], on a eu 676 personnes pour l'animation sur les effets spéciaux au cinéma. Il y avait plus de 200 personnes à chacune des représentations et les animateurs ont tous de la broue dans le toupet encore aujourd'hui. »
Jeudi, Faucon-Éduc présentait un spectacle démystifiant les oiseaux de proie, tandis que les animaux exotiques seront en vedette vendredi, de 10 h 30 à 16 h 30.
« On est allé chercher des activités différentes de ce que l'on voit d'habitude. Ce qui est le fun, c'est que ce n'est pas seulement pour les enfants, c'est aussi fascinant pour les parents », résume Mme Bélanger.