Des élèves du Triolet préparent des affiches en vue de la manifestation pour le climat, le 27 septembre.

Les établissements et les étudiants se préparent pour la manifestation pour le climat

Des centaines d’élèves et d’étudiants se préparent en vue de la manifestation pour le climat, qui aura lieu le vendredi 27 septembre un peu partout au Québec et sur la planète.

À la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), l’organisation a proposé deux scénarios à ses établissements. Le premier est de souligner l’événement à l’école, sans manquer de cours, en tenant des activités de sensibilisation à l’importance de protéger la planète; le deuxième est de prendre part à la manifestation qui se déroulera à Sherbrooke, en collaboration avec La planète s’invite à l’UdeS. Les quatre écoles secondaires de la CSRS devraient participer de différentes façons.

À LIRE AUSSI: Greta Thunberg ne viendra pas au parlement

Québec critique la décision de la CSDM de décréter une journée pédagogique pour la marche pour l’environnement

Au Triolet, l’établissement secondaire offre deux possibilités : participer à la mobilisation mondiale pour le climat ou encore assister à une partie de football au stade RBC, un événement qui devait avoir lieu dans le cadre des événements Bourgogne & Or. Le Triolet tiendra alors un bris horaire pour la tenue des deux activités. 

Dans la missive envoyée aux parents, l’école demande aux jeunes de choisir une activité et de s’engager à réduire leur empreinte écologique.

Les élèves n’avaient pas participé lors de la marche du 15 mars dernier, mais cette fois tout sera fin prêt, note l’enseignant du Triolet Clôde Beaupré, qui s’active aux côtés des élèves. 

« On ne sait pas combien on sera, mais ceux qui seront là, ce sont les vrais! Il y a des parents aussi qui seront là. Notre petit groupe ira rejoindre celui de l’université », lance M. Beaupré. 

Sur sa page Facebook, le groupe La planète s’invite à l’UdeS souligne que la manifestation citoyenne et étudiante pour le climat s’ébranlera à 13 h devant le pavillon Georges-Cabana de l’UdeS et un deuxième départ aura lieu à 14 h au parc Jacques-Cartier. L’arrivée aura lieu à l’hôtel de ville de Sherbrooke.

L’événement se tiendra alors que la militante écologiste suédoise Greta Thunberg sera de passage à Montréal, à l’occasion de la grève mondiale pour le climat. L’adolescente de 16 ans tente de convaincre les populations et leurs dirigeants de l’urgence d’agir face à la crise climatique.

Retombées importantes 

Parallèlement, différents projets sont mis en place pour réduire l’empreinte écologique du Triolet. L’escouade verte de l’école secondaire a eu d’intéressants résultats. « Ce sont des jeunes qui ont pimpé le phénomène du recyclage, image l’enseignant. On a réduit de 75 % les poubelles au pavillon dans la dernière année. On a démarré une autre escouade dans l’autre pavillon avec le même objectif. »

Des modifications à l’horaire de surveillance ont entraîné des améliorations : des enseignants surveillent plus tôt pendant la période du dîner.

Ceux-ci peuvent alors rappeler aux jeunes de mettre telle chose dans le bac à compost ou telle autre au recyclage. « On le sait : l’éducation, c’est de répéter », souligne Clôde Beaupré. Le Triolet fait partie du projet pilote de la CSRS et de la Ville de Sherbrooke dans 16 écoles pour la collecte des matières organiques. 

Congé au Cégep 

Au Cégep de Sherbrooke, des modifications ont été apportées au calendrier; le 27 septembre est devenu une journée pédagogique pour que les étudiants puissent participer. 

« On a pris l’initiative de modifier le calendrier pédagogique en conséquence », explique Martin Lambert, directeur des affaires étudiantes, communautaires et internationales au Cégep de Sherbrooke.

La journée sera reprise à la fin du calendrier scolaire. Différentes activités seront organisées sur le campus.

La directrice générale d’Équiterre, Colleen Thorp, prononcera une conférence à 9 h à la salle Alfred-Desrochers. Des kiosques seront aussi érigés dans le hall de la salle. 

À l’Université de Sherbrooke, la direction de l’institution et les directions facultaires ont convenu de ne pas programmer d’activités pédagogiques entre 12 h et 14 h 30 le 27 septembre « afin de faciliter la participation aux activités qui se dérouleront dans le cadre du mouvement La planète s’invite à l’Université. « Tous les membres du personnel ont la possibilité, dans le respect de leur convention collective, de participer à la manifestation. Des membres du comité de direction et des directions facultaires participeront à la marche », a précisé l’établissement.