Cinq trombonistes de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke ont offert un concert aux jeunes hébergés à Val-du-lac ou qui fréquentent l’école Le Monarque. Une expérience positive pour tous, les jeunes comme les musiciens.
Cinq trombonistes de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke ont offert un concert aux jeunes hébergés à Val-du-lac ou qui fréquentent l’école Le Monarque. Une expérience positive pour tous, les jeunes comme les musiciens.

Les enfants de Val-du-Lac ont un coup de foudre pour l’OSS

Des enfants et des adolescents hébergés en protection de la jeunesse à Val-du-Lac ou qui fréquentent l’école primaire Le Monarque, située sur le terrain de Val-du-Lac, ont eu la chance d’assister à un concert offert par une quintette de l’Orchestre symphonique de Sherbrooke (OSS). Une étonnante activité pour des enfants? À première vue peut-être. Mais l’activité a été couronnée d’un immense succès.

L’OSS a récemment décidé de s’engager davantage socialement en allant offrir des prestations à des clientèles en situation plus sensibles ou incapables de se déplacer. L’activité qui se tenait vendredi à Val-du-Lac était la première d’une série de concerts offerts par des quatuors ou des quintettes dans ce cadre. D’autres prestations auront lieu dans des CHSLD par exemple.

Ainsi, vendredi matin, une soixantaine de jeunes accompagnés de leurs professeurs et de leurs éducateurs ont pu assister à la prestation de cinq trombonistes de l’OSS.

Comment les enfants qualifieraient-ils la performance des cinq musiciens de l’OSS? « Wow », « cool », « méga wow » sont les mots qui ont fusé de la bouche des enfants.

« J’aime la musique », « c’est une belle expérience », « ça va me faire un beau souvenir », « est-ce qu’on peut avoir d’autres concerts? » ont ajouté les enfants, les plus petits du primaire comme les plus grands adolescents.

Répertoire sur mesure

Il faut dire que les cinq trombonistes avaient très bien ajusté leur performance à leur jeune clientèle et avaient soigneusement choisi des pièces variées dans différents répertoires, du pop au classique en passant par les chansons de Noël.

Et le tromboniste Martin Ringuette a présenté chacune des pièces en plus de parler de l’histoire et du fonctionnement de leur imposant instrument de la famille des cuivres.

Annie Santarossa, directrice des communications à l’OSS, était ravie de cette première sortie de cinq des musiciens de l’OSS. « Nous sommes là pour offrir un petit moment de bonheur en musique aux jeunes », explique-t-elle.

Avant d’inviter les musiciens à se déplacer jusqu’à Val-du-Lac, la direction du CIUSSS avait quant à elle validé l’intérêt des jeunes à assister à un concert de musique classique.

« J’avais sondé le comité des résidents de Val-du-Lac et la réponse avait été : “c’est une expérience qu’il faut vivre au moins une fois dans notre vie” », répond en souriant Diane Patenaude, coordonnatrice en réadaptation et en hébergement à la direction des programmes jeunesse du CIUSSS de l’Estrie-CHUS.

Et elle était plus que ravie de la réponse de ces jeunes. « Ce que je souhaite, c’est qu’on fasse vivre différentes expériences positives aux jeunes. Et qui sait, on ne sait pas ce qu’une activité comme celle-là peut avoir comme retombées, quels intérêts ça peut développer », ajoute Mme Patenaude.