Le président de la section locale du syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Patrick Bleau.

Les employés de Postes Canada manifestent

Manifestation symbolique des employés de Postes Canada, vendredi matin, pour marquer le deuxième anniversaire de la fin de leur contrat de travail.

Le président de la section locale du syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP), Patrick Bleau, explique que la santé et sécurité des membres est au cœur du litige.

« Nous voulons plus de sécurité pour nos travailleurs de soir et qui doivent composer avec des charges plus pesantes et des gros colis. Le modèle postal a été monté pour livrer des lettres. Il y en a encore, mais avec les colis, le travail a changé et Postes Canada ne le reconnaît pas », indique M. Bleau.

La conciliation travail-famille s’avère un autre point de mésentente avec la partie patronale.

« Nous voulons éviter que les travailleurs finissent à 20 h et 21 h. L’employeur refuse de faire avancer les choses. Postes Canada s’est retirée de la table des négociations en attendant que le processus d’arbitrage soit complété », indique Patrick Bleau du STTP qui représente 330 travailleurs des postes en Estrie.

Il signale que la question salariale n’est pas le principal point qui empêche la ratification d’une entente.

« C’est certain que nous demandons un minimum pour garder le même niveau de vie. Cependant, la santé et sécurité ainsi que la conciliation travail-famille restent au cœur de nos demandes », soutient le président de la section locale du STTP.