Tous les cours, les services de garde et une panoplie d’activités sont annulés dans les écoles.
Tous les cours, les services de garde et une panoplie d’activités sont annulés dans les écoles.

Les écoles de l'Estrie en mode fermeture

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Un comité de gestion de crise s’est réuni à la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS), vendredi après-midi, pour gérer la fermeture de toutes les écoles et les établissements. Si toutes les activités sont annulées, l’organisation scolaire doit tout de même gérer plusieurs dossiers, dont les paies, l’entretien des bâtiments et les communications avec le personnel et les parents, indique le directeur général de la CSRS, Christian Provencher.

« On a des opérations à faire quand même (...) Quand les élèves vont revenir, on veut s’assurer que tout soit sécuritaire et qu’on réussisse à rétablir un esprit de réussite. »

Pour le moment, il n’est pas question de mesures spéciales pour que les élèves puissent travailler à distance, par exemple. « Si ça se prolonge, il va falloir envisager cette possibilité. »

Certains parents ont toutefois reçu des consignes pour que leurs enfants puissent effectuer des travaux à la maison ou encore des suggestions de choses à faire, comme lire et écrire le plus possible. 

« Le fait de fermer deux semaines, ça va permettre à tout le monde d’être à jour, de suivre l’information et de mieux comprendre ce qui se passe. On est en prévention pour éviter que trop de monde soit touché. C’est une décision sage (de fermer pendant deux semaines) », note M. Provencher. Les écoles ont reçu beaucoup d’appels au cours des derniers jours.

Interrogé à savoir pourquoi la CSRS n’a pas fermé ses établissements vendredi, M. Provencher note que l’organisation travaillait de concert avec la Santé publique. « On a pris la décision de maintenir pour avoir toutes les bonnes informations entre les mains. On voulait rencontrer notre personnel aujourd’hui. Le nombre d’absences était beaucoup plus élevé qu’à l’habitude dans les écoles, selon M. Provencher. Les commissions scolaires de la région étaient ouvertes vendredi, contrairement aux écoles privées.

La CSRS a fait savoir que tous niveaux d’enseignement confondus (primaire, secondaire, formation professionnelle, adultes), le taux d’absentéisme était d’une moyenne de 22 %.

L’école à la maison

Les cours dispensés par l’école Montessori Orford seront par ailleurs offerts en ligne pour les deux prochaines semaines, davantage au besoin. «Nos services sont maintenus parce que nous avons la technologie intégrée pour le faire. Nous avons mis en place un cadre de littératie numérique il y a plusieurs années», précise la directrice de l’école, Sylvie Gauvreau.

À la suite de l’annonce de Québec, l’Université de Sherbrooke a annoncé qu’elle suspend toutes les activités académiques « en présentiel » sur les trois campus. Elle a précisé que les facultés et les directions de programme identifieront les modalités alternatives pour atteindre les objectifs pédagogiques, tandis que la réalisation des stages fera l’objet d’une évaluation sous peu. 

L’UdeS demande à ses chercheurs de ne pas entreprendre de nouvelles expérimentations. Les expériences en cours dans le cadre des activités de recherche pourront être complétées. « Pour tous les services administratifs, le télétravail doit être favorisé dans les situations où c’est possible. Les directions de services et de facultés identifieront cet après-midi les activités prioritaires qui doivent être maintenues », pouvait-on lire également sur son site.

Bishop’s a aussi fait savoir que tous les cours et les activités sont suspendus pour deux semaines, et que « tous les membres du personnel qui ne sont pas impliqués dans des services critiques au maintien de la santé et de la sécurité de notre communauté doivent rester chez eux ».