Les crampons sont de mise dans les cours d’école de Sherbrooke. Le CSRS en suggère donc l’utilisation à ses employés par mesure de sécurité.

Les crampons de mise dans les cours de récréation

Les crampons sont de mise dans les cours d’école de Sherbrooke, tellement la glace recouvre les aires de jeux.

La Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSRS) en suggère donc l’utilisation par mesure de sécurité. Les aléas de la météo cet hiver se font sentir dans des cours d’école, parfois transformées en patinoires.

L’usage des crampons est recommandé par le Service des ressources humaines de la CSRS pour les surveillants et enseignants qui sont en fonction à l’extérieur, confirme-t-on.

Dans le partage des responsabilités, le Service des ressources matérielles s’occupe du déneigement des stationnements et des aires de circulation des véhicules. Toutefois, chaque école est responsable de l’entretien de ses trottoirs et de ses aires de jeux, note le service des communications de la CSRS.

La réalité et les pratiques diffèrent d’une école à l’autre, selon la configuration et les besoins, ajoute-t-on. 

Il n’a pas été possible d’en discuter avec le responsable du dossier à la CSRS, car il était absent jeudi pour cause de maladie.

Du côté syndical, on voit l’initiative d’un bon œil, commente Luc Hamel, vice-président du Syndicat de l’enseignement de l’Estrie (SEE).

« Le SEE juge intéressante cette initiative au regard de la prévention des chutes et des accidents », avance-t-il. 

« Sur l’ensemble de notre territoire, soit la CSRS, CSHC et la CSS, il y a eu des chutes et accidents par le passé qui ont motivé la décision de mettre des crampons disponible pour le personnel. »

La Presse révélait jeudi matin que des commissions scolaires de la région de Montréal équipent des membres de leur personnel de crampons pour leur éviter les mauvaises chutes sur la glace dans les cours d’école. 

Des écoles ont aussi demandé aux élèves de se déplacer à genoux pendant les récréations. 

On apprenait aussi que la Commission scolaire de Montréal n’entend pas déglacer ses cours d’école de manière systématique.

Cinq nuits pour ramasser la neige

Le Service de la voirie de la Ville de Sherbrooke procédera à l’enlèvement des bancs de neige le long des rues à compter de dimanche soir.

Les accumulations de neige seront enlevées le long des rues qui sont bordées de trottoirs ou qui comprennent un corridor scolaire, annonce-t-on. L’opération commencera vers 22 h et durera environ cinq nuits.

Le stationnement dans les rues la nuit, soit entre minuit et 7 h, demeurera interdit pendant toute la durée de ces opérations de déneigement afin de faciliter le travail.

On invite les citoyens à respecter les heures d’interdiction et à sortir leurs bacs roulants le matin même de la collecte et à les ranger dès que possible, ajoute-t-on dans un communiqué de presse.