Les experts du MTQ analysent les possibilités pour régler les problèmes de congestion sur la route 220 vers le secteur Saint-Élie, où se produisent des collisions.

Les collisions en forte baisse sur la 220

Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a apporté des correctifs pour réduire le nombre de collisions dans le secteur problématique sur le boulevard Industriel, entre l’autoroute 55 et le carrefour giratoire.

C’est la réponse que donne le MTQ à la nouvelle voulant que les accidents se multiplient de façon alarmante sur ce tronçon de la route 220. Depuis 2011, 41 d’accidents sont survenus dans ce secteur d’à peine un kilomètre, selon le Service de police de Sherbrooke. Plus précisément, le coin du boulevard industriel et de la rue Saint-Jacques a été le théâtre de 10 accidents entre le 20 avril 2010 et le 29 octobre 2017.

Lire aussi: Le MTQ cherche une solution

Une voie de plus sur le viaduc de la 220 ?

« Nous avons fait une recherche et nous avons observé que la grande majorité des accidents sont des collisions par l’arrière. Ça arrive surtout quand il y a des ralentissements de la circulation », analyse Nomba Danielle, conseillère en communication au MTQ.

« Nous avons donc apporté des solutions pour améliorer la fluidité de la circulation. Par exemple, nous avons fait baisser la vitesse de 70 à 50 km/h dans ce secteur. Il est plus facile de ralentir rapidement si on roule à 50 qu’à 70 km/h. On limite le risque de collisions. »

Mme Danielle sort des statistiques sur le nombre de collisions survenues au cours des dernières années. Celles-ci sont fortement à la baisse. En 2014, on a répertorié 18 collisions. Ce nombre a baissé à huit l’année suivante. Depuis le début de 2017, seulement deux collisions ont eu lieu.

Piste cyclable en porte-à-faux

Le problème de la congestion aux heures de pointe dans ce secteur demeure toutefois entier. La situation fait rager bien des automobilistes usagers du tronçon. Les experts du MTQ se penchent toujours sur la recherche de solutions, assure la porte-parole.

Rappelons que la direction des travaux publics de la Ville de Sherbrooke considère qu’on devrait ajouter une voie supplémentaire sur le viaduc enjambant l’autoroute 10/55 à la hauteur du chemin de Saint-Élie (route 220). Le pont en question est assez large pour ce faire, mais une piste cyclable (axe du Ruisseau-Kee) occupe la voie de droite en direction ouest.

Quand on lui suggère d’installer une passerelle en porte-à-faux pour la piste cyclable afin de libérer une voie, Mme Danielle répond que toutes les options sont étudiées actuellement. On n’a pas d’échéancier pour soumettre une solution.
« Nous savons qu’il faudra un aménagement majeur et nous n’avons pas le droit à l’erreur ».