Comme chaque année, le SPS organise une opération de déchiquetage qui se déroulera le 27 septembre.
Comme chaque année, le SPS organise une opération de déchiquetage qui se déroulera le 27 septembre.

Les citoyens invités à déchiqueter leurs documents personnels

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
En cette ère où la fraude numérique a la cote, le Service de police de Sherbrooke invite les citoyens à ne pas ouvrir la porte toute grande aux fraudeurs en rendant leurs renseignements personnels disponibles dans la poubelle ou le bac de récupération.

Comme chaque année, le corps de police organise une opération de déchiquetage qui se déroulera le 27 septembre.

« Les fraudeurs peuvent se servir de documents d’impôts qui contiennent le numéro d’assurance sociale pour voler l’identité d’une personne. Plusieurs renseignements sensibles s’y trouvent. Les factures ou les relevés bancaires contiennent aussi beaucoup d’informations personnelles », prévient le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Le SPS se joint au comité de surveillance de quartier, au Carrefour de l’Estrie, ainsi qu’à l’entreprise Iron Mountain pour cette clinique de déchiquetage qui se déroulera de 10 h à 15 h 30 dans le stationnement du Carrefour de l’Estrie, près du commerce Chaussures Yellow.

Étant donné les consignes sanitaires, les citoyens sont invités à rester dans leur véhicule lorsqu’ils se rendront à la clinique. Des bénévoles avec tout le matériel de protection nécessaire se chargeront de ramasser les documents à détruire. Les personnes ayant une grande quantité de papier à déchiqueter sont invitées à se présenter en après-midi. 

Au cours des dernières années, les fraudeurs utilisent les outils électroniques pour usurper l’identité de leurs victimes potentielles. Les fuites de données révélées au cours des dernières années s’ajoutent aussi aux risques potentiels.

« Il faut éviter de cliquer sur les liens électroniques de remboursements ou de prix qui ne sont pas sollicités. Les stratégies des fraudeurs se sont multipliées et les citoyens doivent veiller à protéger leurs renseignements personnels », indique le porte-parole du SPS.