La Tribune
Même si les chauffeurs d’autobus commencent à être fixés de la façon dont ils seront protégés de la COVID-19 dans leur véhicule lors du retour en classe la semaine prochaine, certains éléments restent encore en suspens.
Même si les chauffeurs d’autobus commencent à être fixés de la façon dont ils seront protégés de la COVID-19 dans leur véhicule lors du retour en classe la semaine prochaine, certains éléments restent encore en suspens.

Les chauffeurs d’autobus scolaires se questionnent

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Même si les chauffeurs d’autobus commencent à être fixés de la façon dont ils seront protégés de la COVID-19 dans leur véhicule lors du retour en classe la semaine prochaine, certains éléments restent encore en suspens.