Le projet de l’îlot extérieur est un bon exemple d’adaptation face à la demande du client. Il est muni d’une surface de cuisson amovible manuellement. Il a été réalisé par Vanessa Girouard, Nathaniel Moreau, Simon-Pierre Fortin et Simon Lussier.

Les cégépiens dévoilent leurs réalisations

Les étudiants des programmes techniques et technologiques du Cégep de Sherbrooke ont dévoilé les projets sur lesquels ils ont travaillé au cours des derniers mois.

L’Expotech 2018 du Cégep de Sherbrooke est le moment parfait pour les futurs technologues de dévoiler au public leur projet de fin d’études.

« Les projets ont été réalisés dans le cadre du cours de projet, à raison de 15 heures par semaine pendant plus de 15 semaines », explique Nathaniel Moreau, étudiant à la technique de génie mécanique, et un des quatre concepteurs d’un îlot extérieur qui sera prochainement placé dans une microbrasserie de Magog.

Les projets sont d’envergure et très adaptés au milieu de travail qui attend les finissants à la sortie du Cégep. La très grande majorité des projets proviennent de demandes de la part de véritables clients.

Le projet de l’îlot extérieur est un bon exemple d’adaptation face à la demande du client. Il est muni d’une surface de cuisson amovible manuellement.

« Le plus grand défi c’était de faire en sorte que tout soit manuel et autonome. Pour que tout ce que ça prenne comme source d’énergie ce soit de l’huile de coude. On pourrait mettre ça au-dessus de la tour Eiffel et ça fonctionnerait », ajoute Nathaniel.

Contextes concrets

Le programme est adapté pour offrir aux étudiants la chance de mettre en pratique les apprentissages dans des contextes plus concrets.

« On offre aux étudiants l’opportunité de compléter la dernière année de la technique en travaillant dans une entreprise. C’est une manière pour les étudiants de pratiquer ce qu’ils voient à l’école, mais n’ont pas le temps de pratiquer », avance Alain Lacharité, coordonnateur du département des techniques de génie électrique.

Marc-Antoine Labrie est un autre étudiant, celui-ci en coexistence travail-études, proposait son projet qui a été rendu possible grâce à la collaboration de GE Aviation, son employeur.

« C’est très intéressant de pouvoir apprendre des trucs de plus qu’on ne voit pas à l’école. J’ai pu peaufiner mes techniques grâce à l’accès à leur technologie et aux mentors sur place », a-t-il précisé.

L’étudiant en technologie de l’électronique industrielle a mis en fonction une cellule robotisée qui répond exactement aux besoins de l’entreprise. Il est d’ailleurs déjà engagé chez GE Aviation à Bromont.

« On n’entend pas toujours les jeunes dire qu’ils rêvent de travailler en technologie industrielle. Pourtant les programmes que le Cégep offre permettent un excellent placement dès la sortie des classes », a tenu à souligner M. Lacharité.

Tous les projets présentés à l’Expotech ont un dénominateur commun, l’effort et la passion des étudiants pour atteindre un résultat final des plus complets.

Pour cela on peut dire mission accomplie!