Les Cantons-de-l’Est ont été pris d’assaut par les adeptes de plein air d’un peu partout en province, notamment lors de la Flambée des couleurs.
Les Cantons-de-l’Est ont été pris d’assaut par les adeptes de plein air d’un peu partout en province, notamment lors de la Flambée des couleurs.

Les Cantons-de-l’Est parmi les plus visités

Sabrina Lavoie
Sabrina Lavoie
La Tribune
Malgré l’invitation faite aux visiteurs à « rester chez eux », les Cantons-de-l’Est ont été pris d’assaut par les adeptes de plein air d’un peu partout en province, notamment lors de la Flambée des couleurs.

« Les gens ne se sont pas beaucoup gênés », observe la responsable des communications de Tourisme Cantons-de-l’Est, Danie Béliveau. L’organisation qui a cessé toutes formes de publicité et de promotion depuis plusieurs semaines admet qu’un nombre élevé de visiteurs se sont déplacés dans la région alors que ce n’était pas recommandé par la Santé publique.

« Toutefois, le mot d’ordre était de conscientiser les gens et de leur rappeler les mesures sanitaires à respecter. Par exemple, les gens qui avaient un chalet ou une résidence secondaire en Estrie avaient le droit de venir en évitant tous contacts. Ils n’étaient pas nécessairement privés d’aller prendre l’air à l’extérieur », fait remarquer Mme Béliveau.

Elle ajoute que les entreprises de la région ont dépensé beaucoup d’argent pour se plier aux contraintes sanitaires pendant l’été et qu’elles n’ont, pour la plupart, fait aucune publicité.

« Personne ne veut entendre qu’une personne a contracté la COVID-19 dans son établissement. Nous avons incité les gens à respecter les consignes émises par le gouvernement parce que c’est essentiel », indique Mme Béliveau. 

Entre l’arbre et l’écorce

Le rapport de la troisième vague de l’enquête sur les impacts de la COVID-19 sur l’industrie touristique au Québec, réalisée par la Chaire de tourisme Transat de l’UQAM, montre que « les secteurs agrotouristiques et de nature et plein air se sont distingués des autres par leur performance cet été ».

Selon le sondage, mené du 4 au 14 août auprès d’entreprises touristiques québécoises accueillant des touristes, « les Cantons-de-l’Est, la Gaspésie et l’Outaouais ont eu le vent en poupe. Environ le quart des organisations situées dans ces régions ont déclaré avoir repris un rythme normal. »

« On a effectivement eu un bel été en mode COVID compte tenu de la situation. Les gens ont fui les grands centres pour venir se créer des bulles en régions et nos quatre parcs nationaux ont débordé », affirme Mme Béliveau. 

« Toutefois, on se retrouve avec des citoyens qui ne veulent pas se faire infecter par les gens des autres régions et des entreprises touristiques qui ont besoin de clients. On est pris entre l’arbre et l’écorce. »

La mi-octobre met habituellement fin à la saison estivale dans les Cantons-de-l’Est. Selon Mme Béliveau, le retour à la normale favorisera le respect des règles sanitaires. « On veut bien inviter les gens chez nous, mais on ne veut pas aller à contre sens de ce que dit la Santé publique. C’est dans l’intérêt de tout le monde. »