Le tout premier conseil d’administration du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) s’est tenu en mode virtuel, mardi soir. Le public pouvait toutefois se présenter pour la période de questions prévue au CSSRS.
Le tout premier conseil d’administration du Centre de services scolaire de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS) s’est tenu en mode virtuel, mardi soir. Le public pouvait toutefois se présenter pour la période de questions prévue au CSSRS.

Les CA entrent en fonction dans les centres de services scolaires

Isabelle Pion
Isabelle Pion
La Tribune
Les centres de services scolaires de la Région-de-Sherbrooke (CSSRS), des Hauts-Cantons (CSSHC) et des Sommets (CSSDS) ont tenu leur tout premier conseil d’administration, mardi soir, marquant ainsi un tournant pour ces organisations.

À Sherbrooke, ce sont Katerine Roy et Valérie Gagnon qui sont devenues présidente et vice-présidente. La loi exige que ce soit des membres parents à la présidence et à la vice-présidence.   

Les commissions scolaires ont cédé le pas aux centres de services scolaires le 15 juin dernier. Les CA devaient entrer en fonction à ce moment, mais le moment a été reporté en raison de la pandémie. Les commissaires scolaires ont vu leur mandat interrompu en février dernier. 

Le conseil d’administration du CSSRS compte dans ses rangs trois anciens commissaires: Violaine Franchomme-Fossé, Étienne Paradis et Christian Bibeau. 

Les conseils d’administration sont composés de 15 personnes, soit cinq membres du personnel, cinq parents d’élèves et cinq membres de la communauté. Ces derniers ont été sélectionnés par les autres membres du CA. 

« On a eu 33 candidats. Il y a eu une présélection avec 12 entrevues et il en est resté cinq », résume Donald Landry, directeur du service des communications et du secrétariat général. C’est un succès, on ne s’attendait pas à avoir autant de candidatures pour cinq postes. » 

Le processus de désignation des membres du comité de parents et des membres du personnel a eu lieu à la fin septembre et au début octobre, tandis que la cooptation des membres de la communauté a eu lieu le 13 octobre dernier.  

À Sherbrooke, les membres du CA ont tenu une rencontre virtuelle. Les gens du public pouvaient toutefois se présenter à la salle multifonctionnelle du CSSRS pour la période de questions réservée au public. Personne ne s’est toutefois présenté. Les membres du CA ont pu se familiariser avec le fonctionnement du CSS.  

Une compensation financière est prévue sous forme de jetons de présence aux séances du conseil d’administration, soit 100 $ par réunion pour un maximum de 2000 $ par année. Les montants maximums prévus pour la présidence et la vice-présidence sont de 4000 $ et 2000 $ annuellement. 

Contrairement au fonctionnement des commissions scolaires, où le président était le porte-parole, c’est maintenant le directeur général qui assume ces fonctions. 

« On souhaite que nos conseils se déroulent dans la vision de notre organisation, qu’on puisse développer une culture collaborative et d’amélioration continue (…) On veut que les gens échangent, et que ça ne soit pas seulement nous qui présentions des dossiers comme appareil administratif », note le directeur général du CSSRS, Christian Provencher. Le prochain CA aura lieu le 8 décembre. 

Du côté du CSS des Hauts-Cantons, le président et le vice-président sont Antoine Prévost et Ghislain Lafortune, tandis que ces fonctions seront assumées par Caroline Lacroix et Karine Morin du côté des Sommets.