La nouvelle caserne de pompiers de l’arrondissement de Lennoxville devra être livrée au plus tard le 1er mai 2019.

Lennoxville aura sa nouvelle caserne au plus tard en mai

La nouvelle caserne de pompiers de l’arrondissement de Lennoxville devra être livrée au plus tard le 1er mai 2019.

La Ville de Sherbrooke est en appel d’offres sur le projet évalué à 2,85 millions $ qui doit permettre de répondre plus efficacement aux appels d’urgence dans l’arrondissement et sur tout le territoire de la ville, conformément aux dispositions du Schéma de couverture de risques en sécurité incendie.

La nouvelle caserne no 6 sera construite sur la rue College, à proximité du Croissant Oxford.

Son implantation nécessite une modification au zonage en vigueur dans ce secteur pour permettre l’usage Sécurité publique.

Une séance de consultation publique tenue à la fin mai à Lennoxville permet toutefois de croire que le projet ne rencontrera pas d’opposition.

Lors de cette séance, un citoyen a demandé qu’on conserve le plus d’arbres possible sur le terrain de la nouvelle caserne, un autre s’est inquiété à savoir s’il pourrait y avoir des exercices durant la nuit, et un troisième a demandé si les pompiers qui y travailleront seront à l’aise de communiquer en anglais étant donné le statut bilingue de l’arrondissement.

Dans les trois cas, le directeur du Service de protection contre les incendies, Stéphane Simoneau, s’est fait rassurant, si bien qu’aucune objection n’a été enregistrée.

M. Simoneneau a également précisé que l’excavation du terrain est censée commencer en octobre.

Présence 24/24

Rappelons que le concept architectural du bâtiment reprendra le modèle de celui de la caserne Jacques-Denault, sur le boulevard Bourque.

Cette caserne viendra remplacer l’actuelle caserne de Lennoxville de la rue Samuel-Grantham, où œuvrent des pompiers et lieutenants à temps partiel.

Son ouverture coïncidera avec de l’intégration de pompiers à temps complet 24 h/24.

Il est prévu l’embauche de quatre lieutenants et de huit pompiers permanents.

Lors de l’adoption du budget 2018, où des dépenses de 2,85 M$ pour la caserne et de 1,3 M$ pour un camion autopompe sont inscrites, on écrivait que la construction de la caserne se réaliserait en 2018 pour une intégration complète du personnel en février 2019.

Six mois plus tard, ce scénario tient toujours, précise-t-on au service des communications de la Ville, même s’il est inscrit dans l’appel d’offres que le projet clé en main devait être « entièrement livré, et ce, de façon impérative, pour le 1er mai 2019 ».

« Nous avons donné toute la latitude qu’on pouvait », explique-t-on.