M. Legault a confirmé avoir rencontré en privé plusieurs candidats potentiels en vue des élections lors de son passage dans la région.

Legault veut faire des gains en Estrie

Le chef de la Coalition Avenir Québec François Legault a bon espoir de faire élire des députés sous sa bannière aux élections d’octobre. Il a même ciblé la circonscription d’Orford, pourtant libérale depuis sa création en 1973.

« Des firmes comme Too Close To Call ou Québec 125 montrent que la CAQ prendrait deux comtés en Estrie pour le moment. Dans les quatre autres, on est à égalité avec les libéraux », a-t-il souligné vendredi, alors qu’il était de passage en Estrie pour s’entretenir avec le maire de Coaticook, Simon Madore, et la mairesse de Lac-Mégantic, Julie Morin, en plus de rencontrer de potentiels candidats pour les six comtés de la région.

M. Legault a confirmé avoir rencontré en privé plusieurs candidats potentiels en vue des élections lors de son passage dans la région. Il a précisé que ses recherches ne portent pas nécessairement sur des personnalités politiques connues, mais aussi sur des gens issus du milieu des affaires.

Au cours de sa rencontre avec le maire de M. Madore, il a été question de financement destiné à l’entretien de bâtiments patrimoniaux, des solutions à long terme pour éviter les débordements annuels en plein centre-ville du ruisseau Pratt et des stratégies pour garder les touristes de Foresta Lumina en ville.

« On a parlé du centre de formation professionnelle, qui a besoin de financement de la part du ministère de l’Éducation pour être mis à jour », a relaté M. Legault. « On a besoin que plus de jeunes choisissent l’agriculture, donc je regarde de façon très favorable cette demande. » Il a reconnu que la problématique de manque de main-d’œuvre dans la région doit être corrigée et qu’un tel investissement pourrait permettre à des jeunes d’y faire leur avenir.

Simon Madore a reçu l’aspirant premier ministre du Québec à l’hôtel de ville pour une rencontre d’une heure suivie d’un point de presse en compagnie des journalistes. Le maire de Coaticook a visiblement apprécié l’intérêt démontré par M. Legault. « J’étais flatté quand j’ai reçu le téléphone il y a quelques semaines », admet M. Madore. « J’ai le sentiment que notre ville est prise au sérieux et j’espère que les autres chefs de parti vont faire de même. »

La visite de François Legault à Coaticook et Lac-Mégantic s’est faite dans le cadre de sa tournée préélectorale aux quatre coins de la province. Il en a profité pour réitérer les positions de son parti sur certains enjeux polarisants. « Ça fait 50 ans qu’on se chicane sur la souveraineté, la position de la CAQ est très claire sur cet enjeu. Notre proposition est à l’intérieur du Canada », précise-t-il en offrant une deuxième option aux fédéralistes.

Il a aussi déploré la différence salariale entre les médecins du Québec et de l’Ontario. « Il faut renégocier l’entente avec les médecins spécialistes. C’est inacceptable que ceux du Québec gagnent plus que ceux de l’Ontario, alors que tous les travailleurs du Québec gagnent moins en proportion que leurs homologues ontariens. »