Le premier ministre François Legault a félicité l’ensemble des employés du réseau de la santé en Estrie pour leurs efforts afin contenir la pandémie de COVID-19.
Le premier ministre François Legault a félicité l’ensemble des employés du réseau de la santé en Estrie pour leurs efforts afin contenir la pandémie de COVID-19.

Legault salue le travail en Estrie

Jean-François Gagnon
Jean-François Gagnon
La Tribune
MAGOG — Le gouvernement du Québec a eu des inquiétudes quand il a vu la rapidité avec laquelle la COVID-19 se propageait en Estrie durant les premiers jours de la crise. Mais les autorités gouvernementales ont été soulagées lorsqu’elles ont constaté que la situation s’améliorait rapidement dans la région estrienne.

De passage à Orford vendredi après-midi, le premier ministre du Québec, François Legault, a salué le travail des intervenants du réseau de la santé en Estrie au cours des dernières semaines.

« J’ai rencontré aujourd’hui (vendredi) le président-directeur général du CIUSSS de l’Estrie — CHUS, Stéphane Tremblay, qui a fait un travail exceptionnel, a déclaré M. Legault lors d’un point de presse tenu à l’Hôtel Chéribourg. La crise a été très bien gérée en Estrie. Mais je ne vous cacherai pas qu’au début on était un peu inquiet. On se rappellera que les premiers cas ont été vus dans deux résidences privées ici. »

Et le premier ministre a poursuivi en félicitant l’ensemble des employés du réseau de la santé en Estrie. « Actuellement, la situation est sous contrôle partout. Bravo à toutes les personnes qui travaillent dans le réseau de la santé dans la région! On peut dire que la situation a été vite contrôlée et, aujourd’hui, il est possible d’être optimiste », a-t-il soutenu.

Cela dit, François Legault a rappelé qu’il fallait continuer de respecter les consignes émises par les autorités. La distanciation sociale, le lavage fréquent des mains ainsi que le port du masque, quand cela s’impose, demeurent de mise même si l’Estrie affiche un bilan enviable.

Le tourisme

Pendant sa visite en Estrie vendredi, le premier ministre du Québec a également rencontré le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, et plusieurs autres élus locaux. Il a notamment discuté avec ces derniers des défis financiers auxquels font face les municipalités actuellement et de développement économique.

Devant les journalistes à la fin de la journée vendredi, M. Legault a souligné qu’il était conscient que, pour une région comme l’Estrie, le tourisme constitue un secteur d’activités important. Il a d’ailleurs révélé que son gouvernement annoncerait bientôt des mesures en vue de soutenir les lieux d’hébergement de petite et moyenne tailles.

« C’est très important qu’on aide les auberges et les hôtels au plan financier pour qu’elles passent à travers parce que c’est une industrie où il y a beaucoup d’emplois », a-t-il mentionné.

Dans la foulée, il a affirmé que le secteur touristique pourrait peut-être profiter d’une « opportunité », ces prochains mois, puisque les Québécois seront sans doute peu nombreux à voyager à l’étranger simplement par plaisir cet été et l’automne prochain. « Ils ne prendront probablement pas leurs prochaines vacances à l’extérieur et voudront potentiellement passer des semaines en Estrie, entre autres. »

Par ailleurs, François Legault a assuré que son gouvernement avait l’intention de donner vie à court terme au Centre mère-enfant de Sherbrooke. « Ça fait 15 ans qu’on parle de ça. Il est temps qu’on en commence la construction. Si j’avais à nommer une priorité en Estrie, ce serait la construction de ce lieu-là », a lancé le premier ministre.