Le bassin de rétention des eaux de pluie du CHUS était complètement vert jeudi matin en raison du manque de précipitations des derniers jours.

L'eau verte du bassin du CHUS inquiète les usagers

Le bassin de rétention des eaux de pluie à l'Hôpital Fleurimont du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), complètement vert en raison du manque de précipitations des derniers jours, inquiète les usagers. Plusieurs se questionnent sur la salubrité de l'étendue d'eau située directement en face de l'entrée principale.
Photo de l'étang du CHUS Fleurimontphoto René Marquis
« Ça fait vraiment dur, souligne un passant. C'est de l'eau stagnante et un moment donné ça va se mettre à puer. C'est un immense laisser-aller. »
« C'est dégueulasse, lance pour sa part Molly Lebeau, technologue en radiologie qui prend souvent ses pauses à l'extérieur. Ce n'est pas censé être de cette couleur. Les gens doivent se questionner à savoir si la même rigueur est appliquée à l'intérieur. »
« On s'éloigne pour manger, admet Nicole Bleau qui est une habituée du petit parc autour du bassin. Ce n'était pas comme cela avant. On s'inquiète des bactéries, laissez-moi vous dire qu'il y en a énormément dans l'eau stagnante. »
Aucun danger selon le CHUS
Les autorités du CHUS sont catégoriques : il n'y a aucun danger associé à la couleur du bassin.
« Les gens ne doivent pas s'inquiéter, mentionne Annie-Andrée Émond, porte-parole du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. C'est une situation complètement normale pour un bassin de rétention à ce temps-ci de l'année. »
Mme Émond ajoute que le bassin n'est évidemment pas propre à la baignade ou à la consommation.
« Nous n'avons jamais eu de problématiques reliées au bassin, assure Sylvain Gautreau, directeur adjoint des services techniques pour le volet infrastructure. Le bassin recueille l'eau de pluie et puisqu'il n'y a pas eu de précipitation pendant une longue période, l'eau devient stagnante. La chaleur accablante aide à la prolifération des algues, ce qui donne au bassin la couleur verte. »
Plus de fontaine
La présence d'une fontaine n'aiderait pas vraiment le bassin à retrouver une couleur plus claire selon Sylvain Gautreau. Il y en avait une il y a quelques années, mais elle a été retirée pour des raisons de sécurité.
« Avec la présence d'une fontaine, des particules d'eau se retrouvent un peu partout dans l'air et inévitablement sur les passants près du bassin. Nous n'étions pas à l'aise d'envoyer l'eau du bassin sur les gens. »
Ce sont maintenant des aérateurs qui oxygénisent le bassin. Il devrait retrouver un aspect plus clair lors de temps pluvieux.
M. Gautreau confirme également qu'il n'est pas possible de traiter l'eau pour la rendre plus claire.
« L'eau du bassin se retrouve dans les égouts. On aurait de plus gros problèmes encore si on utilisait des produits chimiques. »