Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS analysera l'eau du bassin de rétention des eaux de pluie située directement en face de l'entrée principale de son Hôpital Fleurimont.

L'eau du bassin du CHUS sera analysée

Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS analysera l'eau du bassin de rétention des eaux de pluie située directement en face de l'entrée principale de son Hôpital Fleurimont.
Rappelons que l'eau du bassin est virée au vert en raison du manque de précipitation des derniers jours. Plusieurs usagers de l'établissement de santé ont fait part de leurs inquiétudes à La Tribune.
« On s'est assuré qu'on ne voyait pas de cyanobactérie à l'oeil nu, confirme Annie-Andrée Émond, porte-parole du CIUSSS de l'Estrie-CHUS. Il n'y en avait pas, mais on a quand même pris la décision de faire une analyse de l'eau. »
Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS consultera également une firme d'experts pour améliorer la qualité de l'eau.
« On veut voir s'il y a des initiatives à prendre pour rendre l'eau plus claire. C'est certain qu'on ne s'attend pas à ce qu'elle soit complètement transparente, mais on regarde ce qu'on peut faire », explique Annie-Andrée Émond.
Les autorités ont également confirmé le bon fonctionnement des aérateurs présents dans le bassin.
Le CIUSSS de l'Estrie-CHUS mentionnait jeudi qu'il n'y a aucun danger associé à la couleur de l'eau du bassin.
Le bassin recueille l'eau de pluie et puisqu'il n'y a pas eu de précipitation pendant une longue période, l'eau est devenue stagnante. La chaleur accablante aide à la prolifération des algues, ce qui donne au bassin la couleur verte.