Le ponton Wippi, qui va de North Hatley à Ayer’s Cliff, est équipé de supports pour vélo.
Le ponton Wippi, qui va de North Hatley à Ayer’s Cliff, est équipé de supports pour vélo.

Le Wippi doit changer son horaire

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
La navette Le Wippi a repris du service jeudi matin, mais la saison 2020 sur le lac Massawippi sera un peu différente des deux dernières en raison de la pandémie de COVID-19.

Le ponton, qui naviguera sur les eaux du lac durant l’été, est destiné aux cyclistes et aux piétons et permet d’effectuer la traversée entre les municipalités d’Ayer’s Cliff et de North Hatley.

Cette année, toutefois, en raison des mesures sanitaires qui doivent être respectées, l’embarcation ne peut accueillir que huit passagers à la fois au lieu de 12. On offrira le service du jeudi au dimanche plutôt que sur sept jours semaine comme l’an dernier. On effectuera trois départs d’Ayer’s Cliff et autant de North Hatley, énumère le capitaine Robert Côté.

« À cause des restrictions, nous avons dû changer l’horaire », dit-il.

« Nous prenons moins de monde à bord aussi à cause de la distanciation. »

Aussi, la réservation préalable est obligatoire. Les détails sont disponibles sur www.parcmassawippi.com.

La navette permet aux cyclistes de relier le tronçon de l’Axe Massawippi du circuit des Grandes Fourches, à partir de North Hatley, au Sentier nature Tomifobia qui débute au cœur du village d’Ayer’s Cliff.

Les points d’embarquement sont situés aux quais municipaux d’Ayer’s Cliff (route 141, face à la halte routière) et de North Hatley (rue Main, face à la rue School). Chaque trajet est d’une durée d’environ une heure.

Un été occupé ?

M. Côté prévoit une baisse d’achalandage en raison des changements d’horaire, mais prévoit aussi être quand même « assez occupé cet été, car les gens vont prendre leurs vacances au Québec », lance-t-il.

« Il y a quasiment autant de piétons que de cyclistes qui embarquent. Par exemple, les gens prennent la navette à Ayer’s Cliff l’avant-midi et se rendre pour visiter North Hatley. Ils mangent sur une terrasse et reviennent après dîner. Pour aller, on passe près d’une rive et pour revenir on passe près de l’autre rive. Comme ça les gens peuvent admirer des paysages différents et les belles demeures le long du lac. »

Le trajet est d’une quinzaine de kilomètres.

Le ponton est équipé de supports pour maintenir les vélos en place durant le trajet.

Robert Côté calcule que 2200 personnes environ sont montées à bord de la navette l’an dernier. « Quand il fait beau et chaud, c’est sur le lac qu’on est le mieux! » assure-t-il.

Suivez Le Cycliste du dimanche sur Facebook.