Le signal du départ vient d’être décrété, avec 10 minutes de retard, samedi matin, pour le Triathlon Sprint à relais, catégorie des équipes de deux et trois athlètes qui se succéderaient à la natation, au vélo et à la course à pied, en prenant le relais.

Le Triathlon Sprint du Canada Man/Woman : un gros événement

LAC-MÉGANTIC – Le nombre des participants a toujours augmenté, d’année en année, au Triathlon Sprint du Canada Man/Woman de Lac-Mégantic, qui en est à sa troisième édition, présentée par Tafisa Canada.

Tellement que pour 2019, le matin et l’avant-midi s’annonçaient quelque peu chaotiques et démesurés, ce samedi 6 juillet, à la station touristique Baie-des-Sables, de Lac-Mégantic, avec maintenant près de 400 athlètes au total, dans les trois catégories, 142 chez les hommes, 139 chez les femmes, et 34 équipes (14 locales, 20 de l’extérieur) de deux ou trois athlètes chacune (93 au total, 42 hommes et 51 femmes), avec en plus leurs accompagnateurs, les membres de leurs familles, leurs amis, et le grand public… Tout ce beau monde dans le petit stationnement de la station touristique, dans les rues adjacentes, même celles non pavées!

Tous les ingrédients pour donner un événement grandiose, en terme de participation et de spectacle sportif. À commencer par un 750 m de nage dans l’eau chaude du lac Mégantic, à 21,5 degrés même si tôt le matin (8 h), puis 20 km de vélo sur une petite partie du parcours du Triathlon extrême (180 km le dimanche), puis 5 km de course à pied sur route et sentiers, même en zone urbaine!

Surtout qu’il s’agit de la seule épreuve du genre en Amérique du Nord, et elle se tient à Lac-Mégantic. Les athlètes locaux se comptent par 15 femmes et 20 hommes, pour le Triathlon Sprint, alors que les 14 équipes à relais ajoutent 31 athlètes locaux à ces chiffres. Ceux de l’extérieur, pour leur part, proviennent d’aussi loin que Marseille, en France, Calgary, au Canada, mais aussi de Montréal, Saint-Sauveur, Brossard, Longueuil, Chambly, Saint-Philippe, Québec, Mont-Saint-Hilaire, Bécancour, Châteauguay, Drummondville, tellement d’autres villes!

Une équipe féminine, participant au Triathlon Sprint à relais, a réuni trois amies, Paule-Andrée Bouvier, d’Ogden, près des États-Unis, Nathalie Paré, de Granby, et Marie-Josée Bousqsuet, de Sainte-Luce-sur-mer, près de Rimouski. La première pour nager, la deuxième comme cycliste et la troisième coureuse à pied.

«Nous nous sommes donné rendez-vous ici, à Lac-Mégantic, c’est notre point de rencontre, pour notre défi de l’été, nous ne sommes pas des adeptes de triathlon, mais c’est notre initiation, nous allons voir si nous apprécions et si nous allons en faire d’autres… C’est un point de départ», a déclaré celle qui passait pour la leader du groupe, Paule-Andrée Bouvier.

Pour ce qui est des résultats, chez les hommes, Philippe Tremblay, de Montréal, a remporté la catégorie, avec un chrono global de 1h11m01,1sec., suivi de Paul Lavoie, de Granby, à 1m20sec. seulement du premier. Benjamin St-Pierre, de Notre-Dame-du-Bon-Conseil, a fermé la boucle, au troisième rang, en 1h12m29,6 s.

Chez les femmes, Mireille Rodrigue, de Sainte-Catherine-de-Hatley a terminé première en 1h25m22,5s, suivie de Matisse Vaillancourt, de Plessisville, en 1h29m25,9s. La troisième, de Terrebonne, Mélanie Mantha a cumulé un chrono de 1h30m42,1s.

Les équipes à relais, de Plessisville, l’équipe gagnante TRIVIC, a effectué le parcours en 1h15m15,9s., puis en deuxième place, l’équipe TRI Sherbrooke, avec un résultat de 1h22m13,1s. La troisième, l’équipe Zioup Nouli Katawi Plouc, de Frontenac, près de Lac-Mégantic, a cumulé natation, vélo et course à pied en 1h22m42,8s.