Les activités reprendront jeudi matin au centre de tri de Récup Estrie, après un arrêt d’une semaine après un début d’incendie.

Le travail reprend au centre de tri après une semaine d’inactivité

SHERBROOKE — Les activités pourront reprendre normalement jeudi matin au centre de tri de Récup Estrie, après un arrêt d’une semaine.

La semaine dernière, on a dû stopper les opérations de tri des matières en raison d’un début d’incendie, rapporte son président par intérim Pierre Avard. « Il y a eu des travaux de soudure et ça a provoqué des étincelles, ce qui a mis le feu », explique-t-il.

« On a dû arrêter les opérations de tri, explique M. Avard, conseiller municipal. Les matières ont été détournées vers Valoris. »

Des travaux de réparations et de nettoyage ont été lancés dans les installations de la rue Claude-Greffard.

Il n’était pas question de placer les matières à l’extérieur du centre de tri, ajoute-t-il.

L’été dernier, on avait dû aussi arrêter les opérations environ cinq jours pour un cas semblable et on avait pu rattraper le retard, assure Pierre Avard.

« Il se peut qu’on travaille en fin de semaine et sur un horaire de 24 heures sur 24 pour revenir à la normale », dit-il à La Tribune.

En novembre, on apprenait la Régie de récupération de l’Estrie avait sur les bras 850 tonnes de matières recyclables entreposées à l’extérieur du centre de tri. Rappelons qu’on envisage l’enfouissement, mais on recherchait récemment une solution de rechange.