Le texte le plus lu de 2019? Une fringale de crottes au fromage dispendieuse

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Quel a été le texte le plus lu sur le site web de La Tribune en 2019? Le résultat des élections? Des hausses de taxes? Une déclaration fracassante d’un politicien?

Non. Le texte qui a été le plus cliqué sur latribune.ca l’an dernier rapportait un fait de cour concernant un homme de 65 ans qui s’est vu imposer une amende minimale de 2000 $ pour avoir conduit sa voiture en état d’ébriété pour aller acheter un sac de crottes au fromage pour satisfaire une fringale.

Vient ensuite une nouvelle en lien avec la construction du futur Costco sur le plateau Saint-Joseph. L’entreprise avait installé sur le site une pancarte indiquant que l’ouverture était prévue pour l’«automne 2019». Contacté par La Tribune, le géant du commerce au détail a admis l’erreur. 

Rappelons que la date d’ouverture de la grande surface doit avoir lieu « en mars ou en avril ». Les très attendues pompes à essence devraient être prêtes un mois avant qu’on ouvre les portes du magasin.

Ce top dix de 2019 avec la nouvelle de la disparition de la Sherbrookoise Édith Blais  dans le nord-ouest de l’Afrique, au Burkina Faso. Le 4 janvier, on apprenait que la femme alors âgée de 34 ans était en compagnie de son copain, Luca Tacchetto, un Italien de 30 ans et n’avait pas donné de ses nouvelles depuis le 15 décembre 2018, quand la jeune femme a publié pour la dernière fois des photos de son périple africain sur Facebook.

Rappelons que la piste privilégiée est celle que la jeune femme de 35 ans a été enlevée après avoir quitté Bobo-Dioulasso. Chrystia Freeland, alors ministre des Affaires étrangères, avait confirmé en septembre qu’on croyait la Sherbrookoise toujours en vie.

La quatrième position appartient à une étrangeté survenue sur le lac Magog, quand une personne a filmé d’étranges bouillons près du rivage à la fin juillet.  La vidéo était devenue virale. La Ville de Sherbrooke a investigué pour conclure que des nettoyages des conduites d’eau pluviale étaient en cause.

Toujours en juillet, les policiers de Sherbrooke n’ont pas été déçus que la Fête du lac des Nations finisse.  Ils en avaient vu de toutes les couleurs durant l’événement populaire tenu au parc Jacques-Cartier.  En tout, 32 constats d’infraction ont été remis au cours des six jours de festivités. Du nombre, moins d’une dizaine ont été distribués pour avoir consommé du cannabis dans le parc, ce qui enfreint le règlement municipal.

Pendant cette même Fête du lac, mais sur une note plus positive, le chanteur Alex Nevsky était vraiment attendu. Le texte « Alex Nevsky cause la surprise » a fait un tabac, tout comme lui sur la scène Loto-Québec. Il occupe la sixième position du classement.

En mai, Frédéric Demers, cet homme qui appelait à la sympathie des gens et qui demandait 10 000 $ afin de pouvoir s’acheter des machines d’oxygène, a dû se rétracter. Rappelons qu’il affirmait avoir été atteint par une granulomatose de Wegener après avoir respiré des fumées toxiques dans les premières minutes de la tragédie, alors qu’aucun autre cas n’a été répertorié à Lac-Mégantic six ans après la tragédie.

Le huitième texte le plus lu rapportait la mauvaise aventure vécue par un ancien joueur du Phœnix qui est passé à un millimètre de la mort. Une banale vente de cellulaire faite sur Facebook a failli être fatale pour Nicolas Poulin, en août  à Montréal. Le jeune homme a été atteint par un objet tranchant lors de la transaction. La photo de son cou faisait frémir.

Le texte découlant d’une entrevue accordée à La Tribune par le restaurateur sherbrookois Imed Lakdhara a suscité plusieurs réactions et plusieurs clics. L’homme d’affaires dénonçait le gouvernement Legault qui est allé à l’encontre de la Charte des droits et libertés en adoptant la loi 21 sur la laïcité de l’État qui interdit entre autres le port de signes religieux aux personnes en position d’autorité dans la fonction publique.  M. Lakdhara a lancé le mouvement #quitterleQuébec et menaçait de quitter sa terre d’accueil.

Le top dix se termine avec une cause du palais de justice. En mai, le participant « effacé » de l’édition 2019 de l’émission La Voix, Tim Gaudreau de Sherbrooke, était présent en cour pour les observations sur la peine devant la juge Hélène Fabi de la Cour du Québec. Le naturopathe de 36 ans a été reconnu coupable d’avoir commis plusieurs gestes de violence envers son ex-conjointe lors d’un braquage de domicile en mai 2017.

À LIRE AUSSI: Les textes du Soleil les plus populaires sur le Web