Metro rapporte que le magasin Super C du secteur Fleurimont a été visé à deux reprises par des clients testés positifs à la COVID-19 au cours des dernières semaines.
Metro rapporte que le magasin Super C du secteur Fleurimont a été visé à deux reprises par des clients testés positifs à la COVID-19 au cours des dernières semaines.

Le Super C de King Est visité deux fois par des clients infectés

Claude Plante
Claude Plante
La Tribune
Les épiciers Metro et IGA (Sobey’s) dévoilent la liste des supermarchés dans lesquels des employés ou des clients les ayant visités ont été déclarés positifs à la COVID-19.

Le Super C de la rue King Est, à Sherbrooke, apparaît deux fois dans la liste du géant Metro.

À LIRE AUSSI:  COVID-19: Metro et IGA dévoilent les épiceries affectées

Le 31 mars dernier, la direction a été avertie qu’un client testé positif avait visité le magasin les 18, 20 et 23 mars. 

Un autre client dont le test à la COVID-19 était positif s’est rendu au commerce grande surface le 17 mars. Le magasin a été mis au courant le 22 mars, indique-t-on.

Aucun employé n’a été infecté.

Selon la liste fournie par les épiciers Metro et IGA, aucun autre supermarché de ces chaînes en Estrie n’a eu en ses murs des employés ou des clients infectés. 

En date du 6 avril et pour l’ensemble du Québec, 19 épiceries Metro (ou affiliés à Metro) et 14 épiceries IGA (ou affiliés) avaient signalé un ou des employés qui avaient contracté le virus au Québec.

Les deux épiciers, qui comptent mettre à jour les listes, ont spécifié qu’ils ne divulgueront pas de renseignements personnels sur les personnes infectées, par respect pour leurs employés.

« Par mesure de précaution, à chaque fois qu’un cas est signalé, nous nettoierons et désinfecterons à fond nos installations concernées », peut-on lire sur les sites internet des deux géants de l’alimentation.

«Lorsque nous serons informés d’un cas de COVID-19, nous contacterons les autorités de Santé publique et respecterons toujours à la lettre leurs directives pour assurer la sécurité de nos collègues et celle de nos clients. Par souci de transparence à votre égard, nous mettrons à jour notre outil de suivi de la COVID-19 dans nos magasins d’alimentation et centres de distribution ci-dessous quotidiennement. Par respect pour les personnes concernées et pour des fins de confidentialité, nous ne divulguerons jamais de renseignements personnels sur les personnes infectées», précise-t-on du côté de Metro.

«Nous prendrons toujours toutes les mesures nécessaires pour soutenir nos employés et assurer leur sécurité ainsi que celle de nos clients. Au besoin, nous communiquerons directement avec les clients du magasin d’alimentation concerné pour gérer la situation.»

Rappelons qu’à Sherbrooke deux commerces ont dû fermer leurs portes temporairement après d’un employé ait été testé positif à la COVID-19. Le magasin Walmart du plateau Saint-Joseph a pu reprendre vie comme prévu lundi le 30 mars après la fermeture décrétée la veille. Cette fermeture est survenue alors qu’un employé avait été testé positif à la COVID-19.

Quelques jours plus tôt, l’épicerie Provigo de la rue Galt Ouest avait dû temporairement fermer ses portes puisqu’un de ses employés avait reçu un test positif.

+

Un cas de COVID-19 au Pharmaprix Portland

Par ailleurs, un travailleur du Pharmaprix situé sur le boulevard de Portland a reçu mercredi un résultat positif suite à un test pour la COVID-19. Son dernier quart de travail remonterait au 29 mars. 

Dès que le cas a été confirmé, l’établissement a été fermé et désinfecté au complet. Le magasin rouvrira donc ses portes aujourd’hui. 

Par mesure de précaution, la direction a demandé aux travailleurs qui pourraient avoir été en contact avec leur collègue infecté de demeurer à la maison et de s’isoler.