Le SPS effectuera de la surveillance en semaine et en soirée sur les sentiers de motoneige.

Le SPS sur les sentiers en tout temps

Le Service de police de Sherbrooke entamera dès cet hiver des patrouilles en motoneiges en semaine ainsi qu’en soirée.

Les deux motoneiges du SPS effectuaient auparavant des sorties sur les sentiers les fins de semaine pour appliquer la loi sur les véhicules hors route.

« C’est une nouvelle approche que nous préconisons afin de rejoindre les motoneigistes à d’autres moments que les fins de semaine. Nous portons une attention particulière à l’alcool sur les sentiers », explique le porte-parole du SPS, Martin Carrier.

Ce sont des patrouilleurs affectés à l’escouade du support opérationnel qui assurent la présence sur les sentiers de motoneige.

« Nous n’hésitons pas à faire de la répression. Le port du casque, la vitesse et la conformité des motoneiges sont des aspects qui sont regardés particulièrement. L’objectif de ces patrouilles demeure que tout se passe bien sur les sentiers », indique le porte-parole du SPS.

Les deux policiers du SPS qui patrouillent en motoneige travaillent en collaboration avec les patrouilleurs de sentiers des clubs.

La circulation sur la voie publique, sur les terrains privés sans autorisation ainsi que la présence sur les sentiers de clubs de motoneige sans la vignette sont d’autres aspects qui sont surveillés dans les sentiers et hors route.

L’an dernier, le SPS avait effectué quatre sorties sur les sentiers. Neuf barrages avaient été tenus par les policiers du SPS. Un total de 16 constats d’infraction avaient été remis à des motoneigistes interceptés pour des infractions sur les sentiers.

« Nous sommes tributaires de la disponibilité de nos policiers en fonction de la température pour prévoir les opérations sur les sentiers », indique Martin Carrier. René-Charles Quiron