Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Vers 17 h, les quatre patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke attitrés au respect des mesures sanitaires ont mis fin à un rassemblement d’environ 250 étudiants universitaires au parc Blanchard.
Vers 17 h, les quatre patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke attitrés au respect des mesures sanitaires ont mis fin à un rassemblement d’environ 250 étudiants universitaires au parc Blanchard.

Le SPS met fin à plusieurs rassemblements

René-Charles Quirion
René-Charles Quirion
La Tribune
Article réservé aux abonnés
Le soleil et le beau temps du printemps naissant ont pris le dessus sur la menace d’un retour en zone rouge, jeudi, dans les parcs, rues et résidences privées de Sherbrooke.

Vers 17 h, les quatre patrouilleurs du Service de police de Sherbrooke attitrés au respect des mesures sanitaires ont mis fin à un rassemblement d’environ 250 étudiants universitaires au parc Blanchard.

Ce service d’ordre s’avère être en quelque sorte un prolongement de l’opération RAPPEL (Respectons Attentivement les Prescriptions Pour Ensemble Lutter) qui avait été mis en place lors de la longue fin de semaine de Pâques. L'opération RAPPEL prévoyait des interventions auprès des citoyens qui ne respectent pas les mesures sanitaires en vigueur lors des rassemblements privés.

« Les policiers ont connu une soirée très occupée seulement pour répondre aux plaintes de citoyens concernant des rassemblements. Nous avons reçu des dénonciations pour les parcs et des adresses privées », signale le sergent de poste du SPS, Thierry Mercier.

Devant la foule nombreuse du parc Blanchard et le nombre incalculable de petits rassemblements, les policiers du SPS ont choisi de simplement fermer le parc et d’ordonner à chacun de rentrer chez soi.

Plusieurs parcs visités

Devant la foule nombreuse du parc Blanchard et le nombre incalculable de petits rassemblements, les policiers du SPS ont choisi de simplement fermer le parc et d’ordonner à chacun de rentrer chez soi.

« Il semblait y avoir un 5 à 8 avec de la musique qui avait été organisé, mais nous ne pouvions cibler qui en était à l’origine. Nous y avons mis fin. Les gens présents dans le parc sont rentrés pour la plupart à la maison lorsque les policiers leur ont demandé. Nous avons remis quelques constats d’infraction au règlement municipal notamment pour l’alcool et des injures envers les policiers. Certains passants étaient mécontents de la situation de rassemblement qui se déroulait dans le parc et le faisaient savoir aux policiers », signale le sergent Mercier.

Une fois la situation du parc Blanchard réglée, les policiers se sont dirigés au parc Belvédère.

« Nous avons dû faire beaucoup de sensibilisation. Les règles sanitaires changent rapidement et les citoyens ne sont pas nécessairement informés. Dans l’ensemble, les gens collaborent pour respecter les règles sanitaires », signale le sergent de poste du SPS.

Les policiers sont aussi intervenus dans plusieurs parcs, dont celui sur la rue London dans le Vieux-Nord, au parc Jacques-Cartier, Carillon, Nault, Saint-Alphonse, Central, à la plage de Deauville, au domaine Howard ainsi que dans de nombreuses résidences privées.

« Nous avons fait encore une fois davantage de sensibilisation sans remettre de constat d’infraction », indique le sergent Mercier.