La requête en confiscation du bunker des Hells Angels de Sherbrooke sera débattue le 23 janvier prochain au palais de justice de Montréal.

Le sort du bunker des Hells sera déterminé en janvier

La requête en confiscation du bunker des Hells Angels de Sherbrooke sera entendue à compter du 23 janvier.
Le ministère public et la défense présenteront leurs arguments au palais de justice de Montréal.
Le bunker des Hells Angels de Sherbrooke fait l'objet d'une ordonnance de blocage depuis l'opération SharQc d'avril 2009.
Le directeur aux poursuites criminelles et pénales (DPCP) a déposé en novembre 2015 une requête en confiscation du bunker ainsi que des terrains et immeubles enclavés et attenants qui appartiennent à des compagnies dont les propriétaires sont ou ont été des membres des Hells Angels.
Dans sa requête, le DPCP soutient que le bâtiment est un bien infractionnel puisque au fil des années, des crimes y ont été commis aux profits de l'organisation.
Les taxes municipales annuelles sont passées de 4464 $ en 2015 à 4123 $ en 2016 en raison d'une baisse de la valeur de la propriété du 1575 de la rue Wellington Sud dans l'arrondissement de Lennoxville.
Le dernier rôle d'évaluation de la Ville de Sherbrooke fait état que la propriété a perdu de la valeur. L'immeuble évalué à 454 800 $ vaut maintenant 424 600 $.
Guy Rodrigue se rend
Jeudi dernier, le membre en règle du chapitre de Sherbrooke Guy Rodrigue s'est livré aux policiers de la Sûreté du Québec après une cavale de près de sept ans.
Rodrigue était recherché sur mandat émis dans le cadre de l'opération SharQc. Il faisait partie de la liste des dix criminels les plus recherchés au Québec.
Il demeure détenu après sa comparution au palais de justice de Montréal.
Il était recherché pour 22 complots pour meurtre, gangstérisme et trafic de stupéfiants.
Cette arrestation réactive en quelque sorte le projet SharQC relativement au chapitre de Sherbrooke.
Rappelons qu'en octobre 2015, Claude Berger, Michel Vallières, Yvon Tanguay de même que les frères Sylvain et François Vachon, tous du chapitre de Sherbrooke des Hells Angels, ont obtenu un arrêt des procédures dans les dossiers de meurtres et complot pour meurtres pour lesquels ils subissaient leur procès devant jury.
À la fin août, la Cour d'appel du Québec a accordé des réductions de peine de six à huit ans à 15 Hells Angels du chapitre de Sherbrooke qui avaient plaidé coupables dans le cadre du procès SharQc, ce qui a fait en sorte de libérer plusieurs membres en règle des Hells Angels.