Le ShazamFest attire année après année une foule de participants éclectiques qui vivent au rythme des spectacles et des activités pendant quatre jours à Barnston-Ouest.

Le ShazamFest bat son plein

Les excentriques désinvoltes ont convergé en grand nombre vers le ShazamFest pour participer aux festivités néo-vaudevilles organisées par Ziv Przytyk. Clowns, cracheurs de feu, danseurs, musiciens et artistes aux talents variés ajoutent tous leur touche à l’évènement burlesque, qui offre une perspective d’un monde différent.

Rendu à sa 14e édition cette année, l’unique ShazamFest est toujours aussi populaire. Des amateurs du monde carnavalesque se sont déplacés des quatre coins des États-Unis, de l’Ontario et du Québec pour venir prendre part aux festivités, qui battent leur plein du 11 au 14 juillet.

« Quand je repense au chemin qu’a fait le ShazamFest de ses débuts à aujourd’hui, je n’en reviens tout simplement pas, avoue l’unique Ziv Przytyk, instigateur de cet évènement majeur. C’est toujours amusant de voir qu’il y a beaucoup de personnes qui aiment le vaudeville et tous les arts qu’on met en valeur. »

Une collection éclectique de personnages est sur place pour animer les foules et leur faire découvrir de nouvelles choses. Parmi eux, on compte des bénévoles de Clowns Sans Frontières, qui mènent au ShazamFest une mission plus légère qu’à l’habitude.

« On offre des ateliers de cirque, qui sont très populaires auprès des enfants, mais on fait aussi de la sensibilisation, explique Marie-Ève Aubry, collaboratrice chez Clowns Sans Frontières depuis 10 ans. Nous sommes une association d’artistes humanitaires qui parcourt la planète pour aller offrir du bonheur aux populations vulnérables qui en ont besoin, c’est notre travail de leur redonner le sourire. »

« Notre objectif dans un évènement comme le ShazamFest est de faire trouver aux enfants leurs talents qui sommeillent en eux, qu’ils en prennent conscience, poursuit-elle. Ils ont la chance de découvrir la jonglerie, les bâtons fleurs et toutes les autres disciplines, mais surtout, beaucoup de plaisir. »

Sur la scène principale, des spectacles de tous genres se succèdent tour à tour au fil de la journée et de la nuit. Le groupe Excavation et poésie en était à sa première performance au festival néo-vaudeville, une expérience qui restera gravée dans la mémoire de ses deux interprètes.

« Le ShazamFest est un évènement unique, l’ambiance qu’on y retrouve est vraiment inclusive et sans jugements, remarque Ben Du Saule, membre de la jeune formation qui se spécialise dans le folk funk québécois. Nos textes sont féministes, notre mission est d’encourager les hommes à être moins machistes. 

Un couple a même fait la route à partir du Manitoba pour venir vivre l’évènement, dont la réputation se répand comme une traînée de poudre dans la communauté vaudeville.

« Le ShazamFest est connu partout au pays, c’est le rassemblement burlesque par excellence au Canada, déclare sans équivoque Cody et sa conjointe Amy, qui ont fait plus d’une vingtaine d’heures de route pour venir. Les organisateurs ont fait un excellent travail, c’est très sécuritaire et divertissant. C’est beau de voir les enfants être là et participer aux différentes activités, il y en a vraiment pour tous les goûts. »

Il est encore temps de participer au ShazamFest dimanche. Par ailleurs, la grande compétition de barbes, de moustaches et de coupes Longueuil aura lieu en après-midi et est ouverte gratuitement aux participants qui veulent tenter leur chance.