Le débat sur le Publisac soulève les passions à Montréal, opposant les impacts environnementaux, les pertes d’emplois potentielles et l’impact notamment dans le monde de l’alimentation.
Le débat sur le Publisac soulève les passions à Montréal, opposant les impacts environnementaux, les pertes d’emplois potentielles et l’impact notamment dans le monde de l’alimentation.

Le Publisac seulement sur demande?

Jonathan Custeau
Jonathan Custeau
La Tribune
La conseillère Nicole Bergeron propose que Sherbrooke étudie la possibilité d’imiter Montréal dans son intention d’interdire la distribution automatique du Publisac à toutes les portes. Elle suggère plutôt que les citoyens désirant recevoir le sac de circulaires s’identifient pour limiter l’impact environnemental d’une telle activité.